Chronique

EDENSAND - LIVING KILLS / Autoproduction 2008

Ce tout jeune groupe je les ai découvert lors de leur passage au Kick ass Fest à St Jean De Vedas. Agréablement surpris par leur prestation (lire le Live report) je me suis rapproché du groupe pour en savoir plus et déniché ce premier album qui je l’espère sera d’aussi bonne qualité que ce show.

« Path of life » débute a cappella et nous permet de faire connaissance avec la bien jolie voix de Stefan, à qui je trouve des faux airs de Bruce Dickinson étincelant. Musicalement le groupe nous offre un heavy métal puissant et tout à fait honorable car même s’il n’invente rien, il garde un réel plaisir d’écoute. Le refrain percutant est lui un vrai bonheur. « Golden fangs hubgry dogs » débute de façon peu habituelle, avant de retrouver des chemins plus originels. Un autre bien bon titre sur lequel Stefan est resplendissant. Le refrain est grandiose, une pure tuerie qui marque les esprits. Un titre bien complexe (pour du heavy) avec des ponts inventifs et un niveau technique intéressant. Décidément ce groupe est vraiment très bon, de plus le son de l’album sans être extraordinaire demeure vraiment bon et laisse à l’auditeur de quoi bien profiter de ce très bon heavy.
C’est vraiment heureux que je guète chaque nouveau titre et « Scream » enchaîné acoustiquement à son prédécesseur, nous montre un groupe sous un autre visage, mais pas longtemps, puisque le rythme revient à la charge. A nouveau on ressent un esprit Iron Maiden tout à fait bien digéré par un groupe d’une extrême qualité d’écriture. Quel pied que je suis en train de prendre avec ses Franchies bourrés de talent. Sans changer d’univers ni de rythme Edensands nous propose un « You’ll sink » un peu trop habituel mais qui garde quelques qualités. En tout cas, quel travail de Stefan un vrai bon chanteur sur le devenir. Un petit moins bien mais rien d’alarmant.
« Run » est bon mid tempo couillu qui change un peu et fait du bien. Un petit arrière goût hard Us (surtout sur le refrain), rend que plus intéressant cette chanson. Un bon moment, vite poursuivit par la Trash « Mother » qui te désarticulera les cervicales. Un titre qui dépote sans concession, avec son faux air punk Trash des 80’s. Comme les autres, un titre taillé pour le live qui fait effet (ils avaient terminé par celle-ci d’ailleurs !).
Une intro toute douce en acoustique intronise « From dark to the light » la ballade de l’album fort jolie. Un côté simple et ultra efficace, qui fait un grand bien par là où ça passe.
Décidément tout ce qu’il font, il le font bien. « Last will » n’est pas calme. Un autre rappel du bon heavy des 80’s qui m’a fait tellement rêver. Certes plus simple, mais pas désagréable loin de là !
On termine par « Taste of hope », un mid tempo lourd comme du métal pur, qui défend une dernière fois (pour cette fois-ci j’espère) les couleurs de leur musique favorite. Une dernière pierre à un futur grand édifice.

Conclusion : quelle belle découverte que voici !! Un album de très bon Heavy gorgé de bonnes idées, sublimé par un chanteur impressionnant (les autres assurent aussi je vous rassure).
Un groupe à découvrir et à soutenir. Vous pourrez acheter l’album sur leur site.
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe : Site officiel d'Edensands
Vues : 1225 fois