Chronique

NEVERMORE - THE YEAR OF THE VOYAGER / Century media 2008

Et bien on l’aura attendu, presque désespéré ce premier DVD des Américains. Une tournée pas mal chamboulée, changement de guitariste en plein pendant celle-ci, un Warrel Dane tombé malade lors du premier show de Bochum annulé, et voilà enfin ce concert joué et filmé !! Ouf espérerons maintenant qu’il soit à la hauteur !

Que dire de ce produit, il est tout simplement monstrueux !! Déjà on est accueillit par une bande annonce style, bande annonce de film, puis on entre dans le vif du sujet après une petite intro présentant le groupe avant sa montée sur scène, les roadies et les fans…
Le concert en lui même, rien à reprocher, la groupe est très en forme, la preuve, le sourire de Van Williams et son jeu ahurissant tout en puissance. Warrel Dane, malgré ses problèmes passés, est dans une forme olympique assurant un chant parfait de bout en bout (d’accord il y a quelques accros), Jeff Loomis est tout simplement époustouflant, en livrant ses riffs dévastateurs et ses solos virtuoses, bien aidé aujourd’hui par Chris Broderick (ex Jag Panzer, Megadeth) qui est comme un poisson dans l’eau.
Le son est clair, puissant, super bien équilibré (merci Andy Sheap !!) ; ce qui permet au spectateur d’être bien pris aux tripes par la musique de Nervermore.
Côté image, elle est nette, seul soucis, les light souvent sombres font qu’il n’est pas toujours évident de bien distinguer tout le monde, mais ça s’améliore au fil du concert. Le montage est bien fait lui aussi, un peu façon clip par moment, avec image en noir et blanc, ralentis, images inversées, mais dans l’ensemble rien ne vient gâcher notre plaisir.

Bon je suppose que vous attendez de savoir les titres joués ce soir là !? Et bien on peut dire que Nevermore a mis les petits plats dans les grands ! Certes assez axé sur le petit dernier avec 4 titres (normal vous me direz) les Américains n’ont pas oublié un seul opus de leur actif. Donc nous avons droit à un panel de ‘Nevermore’ à ‘This godless endeavor’ bien présenté qui a ravi le public présent.

Intro
Final Product
My Acid Words
What Tomorrow Knows/Garden Of Grey
Next In Line
Enemies Of Reality
I, Voyager
The Politics Of Ecstasy
The River Dragon Has Come
I Am The Dog
Dreaming Neon Black
Matricide
Dead Heart In A Dead World
Noumenon (From The Tape)
Inside Four Walls
The Learning
Sentient
Narcosynthesis
The Heart Collector
Born
This Godless Endeavor
Au final les quasi deux heures de show passent très bien et nous permettent d’en prendre plein la gueule avec un sacré plaisir !

Allez place cette fois aux bonus qui ont un intérêt des plus développés. Tout d’abord deux titres extraits du Gigantour en 2005 avec « Born » et « Enemies Of Reality », filmé de manière professionnelle, l’image donc est parfaite ainsi que le montage. Seul le son un peu brouillon n’est pas de même qualité que le DVD principal. Le groupe lui, est toujours en forme, seul Warren lutte parfois.
Puis quatre titres pris lors du Metal Mania Festival : « Final Product », « The Heart Collector”, « Enemies Of Reality », et « The seven tongues of god ». Même constat que pour le Gigantour, image nickel, plus de caméras donc rendu meilleur, seul le son moins certes brouillon, est un poil, mais vraiment qu’un poil de cul de grenouille (c’est pour dire) moins bon. En tout cas c’est avec plaisir qu’on regarde ces images !!
C’est au tour du Wacken 2006 de s’ouvrir à nous avec « Final Product », « Narcosynthesis », « Engine of hate » et « Born ». Rien à rajouter de plus, si ce n’est que différents titres auraient été mieux pour pouvoir profiter pleinement et ne pas se taper quatre fois les mêmes, mais bon c’est chipoter.

Si vous en voulez encore, des images du Live at the roxy 2001 sont également présentes avec « Engine of hate » et « Beyond within » par contre là c’est pas du tout la même qualité, on est ici limite bootleg, en fait non s’en est un ! bon sympa pour les fans purs et durs, pour le reste c’est domamge ça baisse la qualité du produit. Pour finir nous avons en plus une très belle interview de Warrel Dane, comme d’hab sans sous titre, ni traduction. Mais ce n’est pas tout pas moins de huit clips sont aussi réunis !! « What tomorrow knows » « Next in line » « Believe in nothing » “I, voyager » “Enemy of reality » « Final product » « Born » et « Narcosynthesis ». Certaines d’entre elles ne nous rajeunissent pas !!

Conclusion: voilà le DVD qu’attendaient tous les fans de Nevermore. Un somptueux produit d’une très grande qualité et très bien rempli, qui satisfera chaque acquéreur.
 
Critique : Guillaume
Note : 10/10
Site du groupe :
Vues : 1211 fois