Chronique

[SOON] - WITHOUT A TRACE / Twilight Vertrieb 2008

Mesdames et messieurs, aujourd’hui, nous allons parler d’un combo allemand [soon]dont j’ignorai l’existence et donc encore plus le registre dans lequel officiait la bande composée de Lenny à la guitare (ET PAS LEMMY), Eric au chant, 7even aux fûts et Markus à la basse.

Selon quelques papiers les concernant, les messieurs sont loin d’être novices en la matière, depuis 2003, quelques 150 concerts à leur actif et un premier album intitulé END ISOLATION en 2006. Mais toujours aucune indication si ce n’est les groupes avec lesquels ils tournèrent : DIE APOKALYPTISCHEN REITER, THERAPY? entre autres noms, donc ca peut sentir la bonne surprise, on va voir ca de suite.

La, ca part, des sons bizarres, bien travaillés, un tempo un peu pop rock, des sons qui me font penser à du DEPECH MODE un peu plus roots, avec des sons plus natures, un chant propre.
Le morceau suit son cours, les mélodies et les arrangements très bien faits, on est même gratifié de quelques petites mises en place. Je mettrai un gros bon point sur le chant, très propre, très bien articulé et surtout des lignes de chant « belles », que l’on retient dès la première écoute, j’en ai fait l’expérience et c’est accrocheur à souhaits.
Un morceau intègre, propre, qui est bien interprété, un style un peu pop indus goth, on sait pas trop, le reste de l’album nous le dira……….

Alors, la, que dire, le coté goth, on se le reprend en pleine poire, on hésite entre du MOONSPELL et du PARADISE LOST de la grande époque des ICON et autre SHADE OF GOD, tout le morceau est lent que ca en est régal, une ambiance vraiment belle, on se voit naviguer loin perdu dans des eaux glauques avec un ciel pesant en fond tel un COLOSSAL RAIN (toujours de PARADISE LOST sur l’album culte ICON). Un pur régal que ce moment de flottement entre réel et surréel (un peu de drogue et vous verrez, vous y croirez vous aussi).

Allez ZOU, on rechange pour refaire un parallèle avec un de leurs groupes tête d’affiche, on attaque avec une rythmique patator à la THERAPY?. Un tempo bien rock et des enchaînements d’accords toujours pas très conventionnels d’où un effet de surprise et de mélodie qui accroche et qui est très agréable à l’écoute. On mélange toujours les ambiances sons clairs, sons saturés, arpèges, gros brout brout qu’on aime et des petits phrasés mélodiques distillés à point nommés et surtout pas en surabondance, ce qui fait son charme d’ailleurs.

Après, dans la globalité, on a un très bon produit avec toujours ces mêmes ingrédients ci-dessus cités, de la rythmique, des ambiances gothiques des plus appréciables, un esprit pop rock qui joue sur l’accessibilité des morceaux et leur accroche spontanée pour l’oreille. Les tempos varient. Malgré des compos que l’on pourrait supposer de trop linéaires avant l’écoute de cet opus, on est bien agréablement surpris par des lignes de chant vraiment travaillées, un petit accent germain dans l’articulation qui fait tout le charme, chaque morceau a son identité et se retient bien, signe d’un travail bien fait et de compositions bien réalisées.

Pour conclure, je pense que ce groupe, à l’instar de certains groupes de pop rock qui basent une carrière sur le coté audible de leur musique, mérite d’être connu du grand public, le chant est hyper accrocheur, les mélodies à la portée de tout le monde tout en restant pourtant fines dans les arrangements et les réalisations, on trouve également des rythmiques bien péchues, des mises en place, des ambiances travaillées.

En ce qui concerne les musiciens, rien à redire, on s’attend pas à trouver des petrucci et autres gus de la bande a portnoy, mais le travail est fait et très bien fait, rythmique basse – batterie irréprochable, les lignes de guitare très bien trouvées, les alternances d’arpèges, de grosses rythmiques et d’accords lachés sont optimales pour leur style, le chant est tout ce qu’il y’a de plus agréable dans leur album et au final, le son global est terrible, vraiment bien arrangé, RAS.

Franchement, après une grande période gothique, doom, je suis depuis bien loin de ces amours mais ce groupe m’a rafraichi m’a permis de découvrir un produit très bien réalisé, très bien arrangé. Il m’est d’avis qu’avec un appui de poids parmi les labels et autres maisons de production, ce groupe peut aller très loin, vraiment très loin, il faut le pousser.

A BON ENTENDEUR, SALUT

Au fait, ce n'est mentionné nul part mais cet album est entièrement réalisé en autoproduction, chapeau bas, les gars, du travail de pro.

Playlist :
Grown apart / Gone /Without a trace / High time / A step forward / Estrangement / Scope for the freedom / Nearly fantasized / My ideas / All I wanted
 
Critique :
Note : 8.5/10
Site du groupe :
Vues : 809 fois