Chronique

KIDS IN GLASS HOUSES - SMART CASUAL / Roadrunner Records 2008

Pas d’album et déjà une tournée en tête d’affiche en juin 2007 en Angleterre avec des dates complètes, une nomination au Kerrang ! Awards pour les 10 artistes les plus prometteurs de 2007, une participation à des nombreux festivals… c’est ce que nous donner ce combo venu du Pays De Galles. Aussi, il KIGH est rapidement signé chez Roadrunner Records pour leur premier album. Pas mal non ? Qui plus est, un premier album produit sous l’aile de Romesh Dodangoda (Funeral for a friend, Bullet for my Valentine, The blackout).

Mais que donne leur musique pour avoir une si bonne notoriété sans aucun album à l’actif du combo ? Et bien nos gallois évoluent dans un univers qui se développe de plus en plus actuellement le rock influence américaine… je veux dire par là des groupes comme Hoobastank, Keane, Nickelback… ou encore les québécois de Simple Plan, avec qui ils seront en tournée en France et en Europe d’ailleurs.

Bon il est vrai que niveau originalité ce n’est pas forcément ça, car si vous regardez hardiment les teen-movies américains, vous aurez aisaiment et longuement entendus des airs de ce type de chanson. Une mélodie entraînante, un côté un peu joyeux, quelques riffs rock et une voix claire historie de se glisser partout et surtout histoire de na pas choquer tout le monde.

Il est donc bien histoire de musique à but commercial principalement car rien de particulier ne ressort si ce n’est la sensation que le quintet de KIGH se plaît à jouer et à évoluer dans ce milieu musical si propice actuellement. Quoi qu’il en soit, des titres comme « Easy Tiger », « Good boys gone rad » ou « Church tongue » se dénotent de l’ensemble avec une certaine marque de fraîcheur et de variété.

Un album qui vous fera passer un bon moment et qui satisfera pleinement tous les adolescents en proie à se faire une culture musicale tendance.
 
Critique : Lionel
Note : 6.5/10
Vues : 1160 fois