Interview

ROYAL HUNT (2008) - André Andersen

Petite note avant de lire cette interview: les propos tenus par André ne sont en AUCUN CAS les idées ou engagements des membres du webzine.... Bonne lecture.


Tout d’abord merci de prendre le temps de répondre à mes questions. J’en suis très heureux!

Excuse-moi pour cette question, mais que s’est-il passé avec John West? Il a quitté le groupe au moment où je commençais à l’apprécier.


C’était le moment de changer, pour tous les deux. On a fait une paire d’albums, tourné pas mal de temps (8 ans en tout !!) mais nous sommes arrivés à un point où nous n’avions plus la même vision des choses, musicalement parlant.

Cette fois-ci c’est le super Mark Boals qui chante dans le groupe. Comment as-tu eu l’idée de choisir Mark, et comment s’est passée la première rencontre ?


Nous cherchions un gars qui pouvait non seulement chanter toutes les chansons du catalogue de Royal Hunt, mais qui avait aussi du professionnalisme et quelqu’un de dévoué. Quelqu’un de super quoi, avec une grande ouverture d’esprit. Nous avons discuté longuement tous ensemble, et nous voulions avoir quelqu’un de fiable et d’honnête.
Mark a toutes ces qualités mentionnées, que nous recherchions : excellent chanteur, une personne agréable en général, une personne avec qui on peut travailler sans problème. Que pouvions-nous demander de plus ?

Je ne sais pas si c’est vrai, mais j’ai entendu dire due David Readman était un des chanteurs auquel vous aviez pensé?!

David est un très bon chanteur, mais non il ne faisait pas parti de nos choix.

Nouvelle obligation pour moi, pourquoi as-tu choisi de faire une deuxième partie à Paradox, qui est pour moi le meilleur album du groupe!

Quand j’ai commence à faire quelques ébauches musicales pour ce nouvel album, je me suis rendu compte que l’atmosphère générale me rappelait “Paradox”. Les sons prenaient plus d’ampleur que sur les albums précédents … mais il est dur de décrire la musique avec des mots mais il y avait quelque chose de conceptuel à travers ces choses et ce dès le premier jour et cela m’a vite fait revenir vers les vibrations de « Paradox ». Aussi, je n’ai pas débuté avec cette idée, c’est elle qui m’a trouvée (rires).

Peux-tu nous parler (pour les plus jeunes) du concept de Paradox s’il te plait?!

Pour moi l’essence de Paradox, comme nous en parlions lors de la sortie de l’album en 1997, en fait quelque chose d’injuste ou de monstrueux, fait par les gens qui font/commettent (je généralise là) quelque chose et qui inclus des choses comme « C’est Dieu qui » pour justifier leur action. C’est définitivement un paradoxe quand on voit qu’un « livre sacré » (quel qu’il soit – Bible – Coran …) qui parle des choses divines et bonnes, montrant le chemin du juste et de l’accomplissement de soit même : écrit par DES HOMMES pour DES HOMMES et historiquement utilisé par DES HOMMES, n’est en fait qu’une excuse (au une raison dans certains cas) pour la majorité des situations et des plus horribles crimes de nos jours. Et encore…

Tout mouvement radical, et plus particulièrement quand il intègre la religion, est source de discorde et de contradictions dans ses termes…. C’est absurde. Trop veut bien dire ce que ça veut dire, c’est trop.
Les chrétiens ont fait leurs erreurs des siècles savant (croisades and d’autres ‘missions’ équivalentes) et ça a même continué à faire les même bêtises tout au long du 20ème siècle (En Irlande, bien que ce ne soit pas tout à fait pareil, mais ça s’y rapproche). Et maintenant, après tous ces détours historiques réalisés par les hommes venus des pays de l’est et que l’on arrive à oublier/arrêter cette disgrâce des âges passés, on reprend avec le sujet Islamique.

Aussi au niveau des paroles je suis revenu au début de l’histoire, mais tout en parlant de ce qu’il se passe actuellement (sur le premier album) ; et maintenant ça serait plutôt « pourquoi est-ce que tout cela est-il arrivé et pourquoi cela arrive-t-il ? »

Tu vois, quand qu’il n’est pas évident de concilier le rock a une structure plus physique qu’est le concept religieux. Cela donne source de conflits qui peuvent tout simplement être décrits comme ‘mon Dieu est plus grand que ton Dieu, pour ainsi dire, mon/notre mode de vie est supérieur comparé au tient’. Et quand tu crois que ces problèmes sont résolus dans les pays de l’ouest, cela devient la seule issue dans les pays de l’est… ce qui engendre d’horribles conflits et des situations qui nous affectent de plus en plus.


Bien. Une nouvelle fois, la pochette est superbe. Qui l’a faite?

Niall Parkinson, un artiste irlandais.

Il y a des invites comme Henrik Brookman, le premier chanteur de RH. Pourquoi l’avez-vous choisi ?

Je pense que ce gars ainsi que les autres invites donnent plus de dimensions à notre thème (de l’album) et avoir des personnages en plus, pas beaucoup, sers un peu de diversion ici et là. Je n’en dirais pas plus sur eux car ils sont de très bons amis, et chacun d’eux est très professionnel. Ils font vraiment la différence.

La dernière fois vous auriez du jouer à Montpellier mais votre concert a été annulé (j’ai été très déçu car je voulais vous voir). Cette fois-ci jouerez-vous en France à fin que je puisse vous applaudir ?

Je l’espère bien. La tournée est en preparation, elle débute la première semaine de mai. Regarde les dates sur www.royalhunt.com/ . Dans le même temps si tu es dans le sud de la France, on joue à Barcelone, Espagne, à La Nau le 20 mai et si tu es dans le nord de la France on joue en Belgique le 16 mai et le 19 mai à Londres en Angleterre, et le 18 mai en Hollande.

Comme tu l’as fait dans les précédents albums, tu es toujours le compositeur principal, le meneur de RH et aussi le producteur. Tu contrôles tout dans le groupe!

Je ne sais pas si je contrôle tout… Je m’assure juste que le groupe évolue dans la bonne voix en gardant son identité et sa qualité. C’est mon boulot ! Ha ha.

C’est la fin de l’interview, ton dernier mot?

Salut les gars, j’espère que vous aimerez notre nouvel album. J’espère vous voir pendant notre tournée !
 
Critique : Guillaume
Vues : 1220 fois