Interview

OUTCAST 2008 - Clément (Basse)

Ce qui serait bien, c'est que tu nous donnes plus d'infos sur ton groupe pas encore assez bien médiatisé pour tous les gros fans de Death Technique. J'en connais pleins qui ne vous connaisse pas du tout !

Bien sur ! Outcast est né en 2001 sur les cendres d’Overlander, première mouture du groupe, nous sommes originaires de l’Essonne (91). En 2002, nous avons sorti une démo « The Source of All Creation », suivie en 2005 de notre premier album « First Call / Last Warning » qui nous a ouvert pas mal de portes, notamment au niveau des concerts, nous avons partagé l’affiche avec de grands groupes tels que Therion, Cephalic Carnage, Dagoba, Tankard, Scarve, Anorexia Nervosa etc…, après pas mal de changements de guitaristes, nous observons un line up stable depuis 2007 avec l’arrivée de JF en remplacement de Guillaume. Notre second opus intitulé « Self-Injected Reality » est disponible dans les bacs via Thundering Records.

quel est ton rôle au sein du groupe : Composition, arrangement, management, fan-club, etc. ?

Je suis le bassiste du groupe, je fais parti des 3 membres fondateurs d’Outcast. Je participe à la composition depuis le début, même si Nicolas prend progressivement le dessus dans ce domaine, il est en effet à l’origine de la moitié de la composition de ce nouvel album ! En ce qui concerne la l’arrangement, j’y participe au même titre que les autres membres du groupe, nous travaillons en osmose a ce niveau là et chacun met sa main à la patte…, je m’occupe aussi pas mal de la partie communication du groupe (interviews, visuels, contact concerts etc…), mais de plus en plus je suis épaulé par les autres. A vrai dire nous nous partageons de plus en plus les tâches !


Etant un grand fan de la première comme de la dernière heure d'Annihilator et de son géniteur Jeff Waters, comment s'est passé cette collaboration sur le titre "Autonomy in Progress " et pourquoi ?

Et bien comme toi, nous sommes fan de Jeff, et nous avons voulu tenter notre chance avec lui, presque sans espoir. Nicolas lui a envoyé un mail avec un mp3 du morceau et nous avons eu une réponse presque instantanée ! Tout c’est passé très vite après, il nous a fait doubler la partie solo et il a enregistré un solo dans son studio. Nous avons reçu le solo par mail en format .wav quelques jours plus tard…, ça été relativement simple au final, mais nous avons été agréablement surpris de la tournure que ça a prit.


Puisqu'on parle de gratteux, comment s'est passé l'intronisation de l'ex-SYMBIOSIS Nicolas Soulat, le label s'accorde à dire qu'il a amené "un regain d'influences et d'inspirations" ? Qu'en était-il de la situation du groupe avant son arrivée ?

Nicolas est arrivé dans le groupes quelques semaines avant l’enregistrement du premier album, il a très peu participé à la composition de ce dernier mais a enregistré ses parties de guitares…, par la suite, il est devenu de manière naturelle un des compositeurs principal du groupe, apportant évidement du sang neuf en matière de composition. Il a su s’intégré à l’ambiance d’Outcast et a activement participé au renouvellement de notre style, qui a prit une voie plus moderne.


Quels sont et quels seront les thèmes abordés au niveau des lyrics dans OUTCAST et est-ce le chanteur qui s'en charge exclusivement ?

Sur ce second album, c’est effectivement Wilfried qui s’est occupé de toutes les paroles, il n’y a pas vraiment de fil conducteur, plutôt des idées lancées sur le papier, qui concrétisent un état d’ésprit. Les lyrics sont assez abstraites, elles représentent des idées qui peuvent être interprétées de différentes manières. Wilfried a puisé dans son expérience personnelle et dans la société qui nous entoure, pour écrire sur des thèmes actuels.


Etant moi aussi musicien (est-ce que "chanteur dans un groupe de disco" compte comme musicien…?), je voudrais savoir quel est votre processus de composition et combien de temps il vous a fallu pour finaliser ce dernier album ?

A vrai dire, le processus de composition a évolué au fur et a mesure des années, l’arrivée de Nicolas ayant chamboulé nos habitudes. Avant, chacun écrivait dans son coin et amenait des idées en répète, elles étaient toutes retravaillées ensemble. Aujourd’hui, nous travaillons plus sur le bœuf, gagnant en spontanéité. Il y a aussi de l’écriture chez soi, mais nous nous sommes plus orientés vers un travail de groupe, ce qui apporte de la richesse aux titres.
Je pense que SIR a du être composé en environ 1 an et demi, l’enregistrement a, quand a lui, prit bien plus de temps. L’ensemble du processus d’enregistrement a pris environ 2 ans, Nous avons rencontré pas mal de galères au cours de cet enregistrement, ce à quoi nous devions nous attendre en faisant tout par nous même ! Mais au final, nous sommes vraiment satisfaits du résultat.


Quelles sont vos relations avec les gars de GOJIRA, apparemment vous êtes bien fan de ce groupe à la notoriété grandissante ? Avez-vous par hasard des exclus concernant la sortie du dernier album ?

Non, aucune exclu malheureusement ! Nous ne les connaissons pas particulièrement, mais nous avons eu l’occasion de leurs lâcher nos 2 albums à diverses occasions…, effectivement nous sommes vraiment fans de ce qu’ils font, et de ce qu’ils sont, ça se voit tant que ça ? ;-)


Comment se passe la scène Death/Thrash de la grosse pomme française ? Est –elle aussi dénuée que la notre (sud-est…) ? Et quand est-ce que l'on pourra vous voir sur scène ? (Au HELLFEST 2009 par exemple…?)

Il y a pas mal de groupes sur Paris, il y a beaucoup de diversité dans ce style, mais j’ai l’impression que les gens se bougent de moins en moins pour faire vivre notre scène, il devient vraiment difficile de faire des concerts dans cette région.
Ca serait vraiment un honneur pour nous de faire le Hellfest !! J’espère effectivement que nous aurons l’occasion de le faire un de ces quatre. Nous sommes pour le moment en plein démarchage pour les concerts, une série de date sera annoncée prochainement. Et le Sud Est serait une très bonne destination !!!


Et ma dernière question, la meilleure, pourquoi faites-vous de la musique aussi compliquée ?

Et bien tout simplement parce que c’est ce qu’on nous aimons, et ce que nous savons faire de mieux ! Tout cela est venu assez naturellement, c’est le fruit de passionnés de différents styles de musique. Je dirais cependant que le style du groupe est évolutif, le prochain album s’annonce d’ores et déjà différent de celui-ci…


Voilà c fini, si tu veux profiter de cette page pour pousser un coup de gueule (ancienne rancœur, politique, petites annonces, etc.…), lâche-toi, ce paragraphe est pour toi !

Pas de coup de gueule en particulier, juste un gros merci a tout ceux, comme toi, qui se bougent pour la scène française, ainsi qu’a tous ceux qui nous supportent. Un message aussi aux organisateurs de concerts, nous recherchons des dates dans toute la France, voire en dehors des frontières, alors n’hésitez pas !


MERCI et en espérant vous rencontrer en back stage pour taper la discute et boire une bière entre thrasheux heureux.

Pas de soucis !!

 
Critique :
Vues : 1296 fois