Interview

ADAGIO (2009) - Kévin Codfert (Synthé)

Salut à toi, merci bien pour ce nouvel entretient ensemble.

Et bien merci à toi.

Tout d’abord félicitation pour ce 4eme opus qui est une vrai merveille, on sent que cette fois ci vous avez réussit le mélange parfait dont vous aviez envie ?

Oui tout à fait, en fait Dominate était un album ‘test’, sur la nouvelle direction qu’on voulait prendre, musicale et artistique. On a essayé de mélanger des passages plus extrêmes aux passages classiques qu’on a toujours eu sur Underworld. On a vraiment réussit ce mélange en ce qui concerne Archangles in black, c’est vrai que Stephan a vraiment travaillé sur les arrangements classiques et moi j’ai surtout travaillé sur la production pour avoir un son plus vrai, plus métal, sur les samples aussi pour un son comme Dimmu Borgir actuellement.

Le première impression qui m’est venue à l’esprit c’est le côté plus mature aux niveau de la composition, peut t’on dire qu’Adagio a grandit ?

J’ai pas le recul nécessaire pour te répondre mais, ce que je peux dire c’est qu’avec le cumul des concerts on arrive à cerner les morceaux les plus efficaces, ce qui rend mieux sur scène.

Peux tu nous présenter un peu votre nouveau chanteur, son parcours, votre rencontre ?

Je pense que tu sais déjà que c’est le chanteur de Random Eyes, qu’il est Finlandais. On l’a recruté par Internet comme d’habitude, sur un playback d’un titre d’Underworld je crois. Ce qui nous a marqué, c’est son aisance rythmique, ainsi que pour attraper et comprendre les mélodies. Il nous a fait vraiment impression. Par la suite on a cherché sur Internet du matériel vidéo pour voir si il avait une réelle aisance scénique et c’est vraiment ce qui a été décisif pour nous. Il est vraiment dans le coup, très charismatique et c’est pour cela qu’on la choisit.

Perso je trouve que vous avez trouvé en lui la personne parfaite, par son travail colossal et ses ressemblances avec David ?

Oui, complètement, en fait on s’en est aperçu pendant l’enregistrement, car sur l’album on entend sa vrai voix un petit peu plus forcée que ce qu’il avait fait et c’est pendant ses enregistrements qu’on a trouvé des ressemblances avec David, ce qui nous a vraiment surprit.
C’est pas fait exprès il a chanté et ça a donné ça.

Je pense que c’est bien aussi pour les anciens fans qui seront rassurés pour l’interprétation sur scène du répertoire des deux premiers albums ?

Assurément, en plus niveau voix il va beaucoup mieux (Christian a eu quelques soucis de voix durant un concert cet été), il est très en forme et ça va donner. C’est vraiment quelqu’un de talentueux et de charismatique.

Niveau orchestration vous avez encore fait un gros travail est ce que cette fois ci vous avez pu enregistrer avec quelques vrais instruments ?

Non pas du tout, ça a été fait avec des samples, il faut savoir que maintenant les samples sont faits avec un réalisme bluffant. Pour les violons, ont a pris le top du top, plus un gros travail d’arrangements au niveau de l’expression. Ç’est un très gros boulot, mais grâce à ça maintenant tu peux avoir un résultat presque naturel et intéressant.

C’est vrai qu’on voit bien la différence entre Underworld et Archangles in black

Tout a fait, on a progressé et le matériel aussi.

D’où est venu ce titre ‘Archangels in black’ qui a été présenté très tôt comme le nom de ce nouvel opus ?

Je pense, ce que Stephan à voulu faire, c’est trouver un nom à consonance gothique, qui rappelle la direction que le groupe prend, car ça reste un album sombre, et ainsi continuer l’imagerie de Dominate après il y a pas trop d’explication. Le plus important c’est que l’album soit sombre et bien…

Doit on y voir une sorte de fil conducteur ?

Non ce n’est pas un album concept, chaque chanson à un thème.

Vous avez cette fois ci encore fait la production vous même, Stephan et toi, es tu plus satisfait que pour votre premier essai, qu’est ce qui a changé ?

C’est clair on est plus satisfait que pour notre premier essai. Les différences techniques sont que : Archangels je l’ai produit moi même, alors que pour Dominate j’ai enregistré et c’est Dennis (Ward) qui l’a mixé. En plus on a eu droit qu’a 5/6 jours de mixage, alors que là on a pris notre temps. Le mixage a duré deux semaines. On a fait vraiment ce qu’on voulait, on a rajouté ce qu’on souhaitait, les arrangements qu’on désiraient. Il n’y a vraiment aucun rapport entre les deux… en tout cas au niveau du travail.

Pour le mastering vous avez totalement changé d’univers en prenant un studio plus habitué au gros son, est ce votre choix principal ?

Oui carrément, le mastering c’est déterminant. Les trois premiers albums avaient été masterisés au House of audio, pourquoi ? et bien simplement parce que c’est un studio qui fait de l’excellent boulot, pour pas trop cher mais en fait sans prise de risque, (trop plat sans couleur, sans exagération). C’est vrai que la différence entre les deux , c’est un studio qui fait de grosses productions, qui prend des risques et donne une couleur métal en plus d’être fraîche et nouvelle.
On est vraiment content du Mastering car ça n’a rien à voir avec le House of audio.

Vous avez pour la première fois tourné un clip « Fear circus » quel souvenir en gardes tu et penses tu que ce support soit encore rentable ?

Qu’est ce que j’en pense ?… Et bien c’était une super expérience, comme toute première fois, c’était super intéressant de faire un clip, le tournage pour nous a duré 2/3 heures, on a tous tourné derrière un écran bleu, ensuite il y a eu un gros travail de production pour les images de synthèses. En fait c’est plus à lui qu’il faut demander comment ça c’est passé parce que pour nous ça été deux heures de temps alors que lui 2 mois et demi de boulot.

Après est ce que le support est rentable ? Et bien franchement je ne sais pas pour être honnête avec toi. C’est bien en tout cas pour l’image du groupe pour nous faire découvrir, on est toujours attiré par un côté visuel avant d’être attiré par la musique en elle même, là oui c’est positif après si ça a une valeur commerciale je ne pense pas.
On va dire que c’est de la promo par l’image.

Je suppose que maintenant avec un tel album vous allez le défendre sur scène, est ce qu’une tournée est déjà programmée ?

Elle est en train, la première date c’est le 25 février à Paris, au Nouveau Casino et on boucle une série de dates, bien plus importante que pour les autres albums.

Aura t’on droit à des titres un peu oubliés ou bien le medley dont Frank m’a déjà parlé ?

Le medley non car ont l’a pas travaillé. Bon, premièrement il y aura beaucoup de titres d’Archangels tout simplement car on veux faire un gros travail de promo sur cet album et aussi je pense que beaucoup de gens viendront après l’avoir découvert. Ensuite il y aura deux titres de Sanctus Ignis, un d’Underworld et deux de Dominate et le reste d’Archangels.

Comme d’habitude je te laisse le mot de la fin ?

Le mot de la fin, alors on pourrait parler de quoi ?… déjà je te remercie encore une fois pour cette interview, ensuite les fans et les futurs fans qui achèterons l’album. J’espère que la nouvelle direction d’Adagio plaira, même si j’ai pas le recul nécessaire pour me dire si cet album est bon, même si tout le monde me le dit. J’espère que l’album plaira qu’on verra de nombreux fans en tournée ça serait vraiment bien.

 
Critique : Guillaume
Vues : 1357 fois