Interview

NOCTIEFRIA (2010) - Gianni

Tout d'abord, félicitations pour votre nouvel album. Quels sont les résultats à ce jour au niveau des médias, des ventes etc?

Tout d'abord merci à toi... et oui à ce jour nous sommes très content d'ravoir signer avec Listenable. On a attendu si longtemps pour attendeindre ce jour. Et les résultats grandissent et s'améliorent de jour en jour. On fait beaucoup d'interviews. Notre album est enfin sortit dans les bacs et aux yeux de la scène metal, et nous espérons qu'il répondra à nos attentes. Les chroniques que nous avons lu sont vraiment parfaites. Il semble que les gens aiment ce que nous faisons. Nous allons aussi jouer dans plusieurs festivals, et jouer avec Mayhem en mai. On est déjà aller jouer en Macédonie. On a fait un super concert pour notre première, le public était euphorique. On est très enthousiastes!

Vous avez un son modern, presque indus. Quel genre de metal faites-vous?

Oui tu as vu juste. C'est moderne et beaucoup de gens nous mettent dans cette scène... à cause des samples qui confirment ce côté indus, mais il y a plusieurs sons, plus organiques et naturels aussi. Aussi je préfère l'expression Extreme metal. Tu vois dans Noctiferia il y a un mélange de plusieurs sortent de metal et d'électronique historie d'avoir une superbe atmosphère. On a toujours cet atmosphere lugubre qui fait partit du groupe. Il y a beaucoup de groupe d'extreme metal qui le sont de par leur rapidité, leur technique.. nous c'est aussi de par notre côté sombre et maléfique.

Peux tu nous présenter le groupe et vos influences ?

Le groupe existe depuis le début des années 90, et s'appelait au début Emetica. On jouait du Slayer et du Metallica. Mais quand les membres fondateurs (Igor et Uros) ont quitté le groupe, on a décidé de passer à autre chose et d'écrire nos propres chansons. Noctiferia a été créer en 1997, il n'y a pas eu beaucoup de changement dans le combo. Malgrès quelques divergences musicales, Noctiferia a survécu à toutes ces années, et maintenant nous sommes devenus meilleurs et aussi de meilleurs amis bien que nous venions des quatre coins de la Slovénie. On a des influences similaires parcequ'on a grandit avec les même groupes de metal comme Samael, Hypocrisy, Nocturnus, Emperor. On a pas pas tourné ensemble dans le milieu underground et nous avons bien aimé cette période d'ailleurs. Mais en grandissant on a commencé à écouter d'autres choses comme de l'etno, du jazz, de l'éclectronique et avons essayé de mélanger tout ça au metal ce qui est un vrai challenge et aussi quelque chose de sympa à faire.

Que penses-tu de l’industrie de la musique?

Quand tu te lance avec un groupe, que tu veux faire des concerts tu deviens une partie de cette industrie bien que tu n’en connaisses rien. L’industrie de la musique est un bien grand mot. Cela dépend de quelle partie tu veux parler. Par exemple, le marché slovène et très petit comparé aux autres pays européens, et même si nous venons d’un petit pays nous faisons toujours parti de cette industrie. Il y a des jeux risqués dans cette industrie. Tu te fais avoir, tu signes les mauvais papiers. Mais qui ne s’est pas fait avoir ? C’est avec le temps que tu apprends et que tu réalise tout ça. On a rencontré beaucoup de personnes du milieu et signé des contrats avec différents promoteurs, labels et agents, et je peux te dire qu’il y a beaucoup de gens qui travaillent en dehors du monde du metal. Mais en réalité il n’y a que des hommes d’affaires sans cœur et sans raison. Je ne veux pas que cela soit trop négatif parce que je crois qu’un gros pourcentage de la scène metal est constituée de bonnes personnes, mais il y aura toujours déjà qui seront là pour sentir l’argent et qui détruirons tout pour atteindre leur objectif ; qui pousserons les groupes qui rapportent de l’argent à leur portefeuille. Mais à côté de ça, il y a des gens honnêtes et nous sommes chanceux d’avoir Listenable Records comme label.

Quel type de matériel utilisez-vous pour l’enregistrement en studio ?

Tu veux dire les instruments avec lesquels nous jouons... parce que le matériel du studio est différent à chaque fois que nous enregistrons des albums. On utilise et abuse d'une guitare sept cordes Ibanez et de basse Spector. Mathias joue sur Tamma. J'utilise aussi des percussions sur scène, qui sont un arrangements de différentes parties d'une batterie. C'est vraiment intéresssant, mais tu dois vouloir aussi parler des sons bizarres et des samples non? En fait c'est Igor qui arrives avec tous ces sons bizarres et ces samples. Il passe des mois à rechercher des discours politiques, et aussi à trouver le son exact pour les samples. Et ce n'est pas du tout évident. On cherche un son particulier pour chaque chanson histoire de donner plus de dimension à l'atmosphère générale. Igor a proposé tout un tas de choses étranges qui pourrait être très indus, organique ou naturel. On a aussi deux chanteurs sur scène, un avec un chant clair pour les voix de fond pour des titres comme Delluders, Followers ou Samsara par exemple.

Que penses-tu et qu'attends tu de votre contrat avec Listenable Records?

Je pense qu'on a vraiment trouvé le bon label pour nous, parce qu'il est artistique et nous laisse être nous même. Le contrat est bien et nous espérons avec du succés avec celui-ci. Ils comprennent vraiment ce que nous voulons faire et faisons, et nous soutiennent à fond. On suit Listenable depuis quelques temps et on adhère totalement à leur style et à leur vision des choses avec le développement de leurs groupes et de la scène. On a beaucoup de respect pour leur équipe. Je veux dire qu'ils rescpectent leurs groupes. Ils aimeraient faire des groupes commes Gojira ou Textures, pour leur donner de devenir un Immoltation ou Incantation plus tard; tout ça en prenant de nouveaux groupes comme nous ou Kruger. Je veux dire par là que c'est un très bon label et nous sommes impatient de passer au niveau supérieur.

Quelle est la meilleure nouvelle que tu peux nous donner pour Noctiferia pour 2010?

Le meilleure info pour nous est que notre album Death Culture est signé et qu'il est été réalisé chez Listenable, et qu'il a vu le jour il y a peu de temps, que Noctiferia se prépare à partir en tournée et nous espérons que vous pourrez venir nous entendre et nous voir. On va jouer avec Mayhem et Venom en mai! On prépare une tournée pour cet automne et cet hivers, tout étant confirmé pour quelques festivals cet été. On jouera dans un grand festival dans notre capitale pour une oeuvre caritative. Tout est si bon à ce jour que je pourrais pas tout te dire.

Que penses-tu de la scène metal slovène ?

C'est une question que je retrouve dans chaque interview, hahaha... c'est drôle car nous sommes le premier groupe metal venant de Slovénie qui ai une signature internationale... et je peux te dire que la scène metal en Slovénie a été très petite pendant des années mais elle grandit de plus en plus depuis quelques temps. On espérère pouvoir ouvrir des portes pour ces groupes car comme dans tout pays tu peux trouver des choses intéressantes, que ce soit pour le metal ou non. Tu vois, la Slovénie est un petit pays et la musique n'a pas beaucoup de place. La scène pop slovène est juste connue en Slovénie. Maintenant tu peux dire que la scène metal est plus populaire que la scène pop... ou quoi? Ok, à l'exception de Laibach qui est un superbe groupe reconu et que je respecte car je suis un grand fan!. Mais ce n'est que le début. On a un super groupe de Trash, Negligence, qui vient tout juste de signer un contrat au niveau international il y a peu de temps. Il y a beaucoup de groupes et de musiciens qui ne demandent qu'à se faire connaître.

C’est la fin de l’interview, libre à toi de conclure ! Et merci bien !

Merci à toi pour cette interview... merci à tous les lecteurs et j'espère que vous écouterez avec plaisir nor album Death Culture.. Et peut être nous verrons nous lors d'un concert!!!
 
Critique :
Vues : 1479 fois