Interview

NITROGODS (2012) - Henny Wolter (Guitariste)

Derrière la force et la rage qui se dégagent de ce 1er opus estampillé par du hard rock, NITROGODS est amené à devenir un grand groupe du genre. Henny Volter, ancien guitariste de Primal Fear répond à nos questions afin de mieux faire connaissance de ce dernier album et d’en savoir un peu plus sur sa conception.


Quels ont été tes débuts dans la musique ?

J’ai commencé à jouer de la guitare à l’âge de 14 ans encouragé par mes héros de l’adolescence comme Kiss Status Quo, Ac/Dc et Motörhead. J’ai eus mon premier groupe professionnel Thunderhead en 1988 et depuis je fais de la musique. Je ne sais pas pour les autres gars.


Quelle est pour toi la meilleure des choses et la pire de faire partie d’un groupe ?

La meilleure chose pour moi, c’est de jouer en live et d’écrire des chansons. J’aime être dans le studio autant que joué en live. Les choses les moins amusantes sont le peu d’argent, le manque de sommeil, les trajets en bus de merde et la nourriture de merde.


Quel a été le moment de ta carrière où tu t’es dis que allais créer un groupe de hard rock ?

J’ai décidé de créer un groupe de hard rock quand j’avais 14 ans. J’ai toujours voulu être dans un groupe de rock, joué en concert et enregistrer des albums. Ca a été un long chemin depuis et j’espère que cela restera un long chemin parce que je l’adore.


Pourquoi ce nom de groupe ?

Nous avons décidés que le nom du groupe devrait ressembler à la musique , comme une nitro injectée, un moteur suralimenté. Alors nous avons appelé le groupe NITROGODS. Cela a dut se décider durant l’été 2010.


Ce premier album représente-il un défi plus important pour toi avec ton background musical ?

Pas vraiment. C’était davantage comme un album maison de bienvenue. NITROGODS est le reflet de notre passé musical plus que n’importe quel groupe où nous avons joués auparavant. Donc, c’était plus amusant.


Comment s’est passé le processus d’écriture ?

Nous avons écrit tous ensemble dans notre salle de répétition. On se sentait bien à travailler comme on le faisait avant plutôt que de s’échanger les chansons par email.


Qu’est ce qui vous a inspiré les paroles de NITROGODS ? écris-tu naturellement comme ça vient ou t’imposes-tu une formule ?

La plupart des paroles traitent d’expériences personnelles et de nos opinions. Exceptés pour Whiskey Wonderland, parce que je n’ai jamais tiré sur ma femme.


L’ordre des chansons a-t-il été l’objet d’un débat ?

Non. Nous les avons mis dans l’album en suivant presque l’ordre alphabétique. Juste en changeant une ou deux car nous voulions une ouverture aussi rapide que At least I´m drunk.


Quel est ton meilleur souvenir des sessions d’enregistrement ?

Enregistré avec les vocaux de Dan McCafferty pour Whiskey Wonderland. Ce gars est un chanteur scandaleusement et incroyablement cool.


Lorsque tu regardes, les chiffres de vente de l’album et les critiques, est-ce plus important de réussir dans son pays, en l’occurrence l’Allemagne ?

Ce qui n’a pas d’importance c’est le lieu. Bien sur, nous voulons atteindre le plus de fans. Et je sais qu’il y en a beaucoup partout. Alors attention aux dieux.


NITROGODS a tourné une vidéo pour “Zombietrain” extrait de l’album qui est entré dans les charts et arrivé à la place N°8. ce clip a été produit par un studio australien où tu es représenté, toi et tes camarades par un personnage animé. C’est plutôt incroyable. Peux-tu nous expliquer comment s’est passé ta collaboration avec ce studio ? Quels ont été tes sentiments de te voir sous forme de dessin animé ? Ce doit être un rêve de gosse.

Le premier travail que j’ai vus des gars Awesome Fighter Animation, c’était un show d’un chaine australienne appelé Vivre Avec Steve. C’est une histoire d’un jeune adolescent qui a pour meilleur ami, un zombi. J’aimais l’humour et la manière de dessiner, j’ai donc, contacté Levi George d’Awesome Fighter. Ils ont aimés Zombietrain et l’idée de faire un clip est arrivée. Nous avons adoré le clip de Zombietrain, c’était bon pour nous et nous retravaillerons surement avec eux.


Comment le son évolue sur le CD ?

Ce fut un grand effort de trouver le bon son. Nous avons pris beaucoup de temps et j'ai essayé toutes sortes de matériel ancien pour obtenir le ton juste. Nous voulions qu'il sonne dur avec le type de old school.
Nous avons finalement enregistré avec de très vieilles guitares, amplis et des micros.


Quels sont tes groupes de metal favoris ?

Je ne suis pa sréellement dans le metal. Je préfère le hard rock, le Rock´n Roll et quelquefois le Blues, comme par exemple ZZ Top, Rose Tattoo etc.


Quels est l’album qui seraient idéal dans ta version de l’enfer et de celle du paradis ?

Mon album pour l’enfer pourrait être “The Amigos”, un groupe allemand de folk pop
Celui pour le paradis serait probablement “Let there be Rock” d’AC/DC.


Comment t’impliques-tu dans les réseaux sociaux ?

Je suis sur Facebook, le groupe l’est aussi. Je suppsoe que tu dois être dessus si tu as un groupe. Pas nécessairement en tant que personne. C’est accessible pour tout le monde. Oimel déteste ça.


Quelle plateforme préfères-tu ?

Je préfère Facebook pour ma vie perso.


Quels sont tes hobbies en dehors de la musique ?

J’aime toutes les choses anciennes. Plus particulièrement les voitures et les instruments de musique.


Quels sont les projets à venir pour NITROGODS ?

Nous allons jouer dans plusieurs festivals et dans des clubs, nous ferons probablement une tournée en octobre, avec les suédois de Punkband Psychopunch.


Rien d’autres à ajouter pour conclure cette interview ?

Nous ne pouvons attendre de venir en France car les retours de l’album ont dépassés nos espérances. Et pour tous les fans : ne téléchargez pas la musique illégalement. Soutenez vos groupes favoris et acheter leur album. Ceci permettra leur survie.
Merci beaucoup, Henny Wolter.
 
Critique : Alisia
Vues : 1472 fois