Interview

EMERGENCY GATE (2013) - Matthias Kupka (chant)

C’est dans une ambiance très détendue que je rencontre Matthias Kupka, chanteur d’Emergency Gate et ex-Suidakra, dans un hôtel parisien pour une interview bien sympathique et accompagnée de quelques verres. Le tout pour la sortie de leur nouvel album « You ». C’est partit.

Bonjour Matthias, merci pour cette interview. Tu es dans Emergency Gate depuis quatre ans maintenant. Quel bilan en tires-tu ?


Le premier point est que j’ai beaucoup plus de place et de possibilités niveau chant. Dans le groupe précédent (ndlr : Suidakra), je ne faisais que des growls. Ici je peux tout faire : growls, crier, voix claire etc. Je peux m’exprimer ; mais aussi je peux écrire les chansons. Et nous avons aussi un plus grand public. Nous avons pas mal de succès, principalement en Allemagne où on a fait une grosse tournée.

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ce groupe ?

On est une très grande famille et on est proche les uns des autres. C’est quelque chose de vraiment important surtout quand tu es en tournée, comme on à fait récemment avec Kreator où on est partit entre deux ou trois mois. Tu vis 24/7 ensemble, et c’est primordial d’avoir cette union, cet esprit de famille. En plus de ça nous sommes six dans le groupe. Au début je pensais que ça n’allait pas être possible d’être ami avec tout le monde, mais au final, si !

Pourquoi as-tu décidé de rejoindre Emergency Gate ?

Au début je n’étais pas vraiment partant car je connaissais et ça ne me correspondais pas vraiment. Puis Mario a insisté et m’a fait écouté le premier mix du nouvel album à l’époque (ndlr : Rewake) et là j’ai été surpris car ça correspondait vraiment à ce que je voulais faire. Quand j’ai entendu un des titres, je me suis ‘Fuck ! je peux faire du growls & de la voix claire dessus’. Sur ce, j’ai fait le choix de rejoindre Emergency Gate, et je ne le regretterai jamais.

Comment s’est passé la première rencontre avec le groupe ?

Drôle ! La première rencontre s’est faite par Myspace avec Mario. Je lui disais que ça allait être dur de se voir car je suis de Düsseldorf et lui de Munich, et que je ne ferais pas 600km en avion pour discuter. Et il me disait qu’il était en tournée avec Symphony X et qu’il serait à Cologne la semaine d’après (ndlr : Cologne est à environ 50km de Düsseldorf). La rencontre était parfaite. On parlait au bout de seulement dix minutes que je pensais qu’il aurait pu être mon frère. Incroyable. La semaine d’après j’allais à Munich où j’ai dans un premier temps rencontrer Daniel, le claviériste, et je suis resté chez lui pendant deux semaines où nous sommes devenus comme des frères. Durant ces deux semaines j’ai enregistré les parties chant. Une fois fait, Mario m’a dit que le groupe allait venir pour écouter tout ça. Et là j’ai stressé (rires). Ils sont donc venus au studio, ont écouté les enregistrements. Je regardais autour de moi et tout le monde commença à avoir le sourire. Voilà mes débuts dans le groupe.

Tu as dis que tu chantais de différentes façons. As-tu appris tout seul ?

J’avais 14 ans quand j’ai commencé à chanter. Je chantais tous les jours et me suis mis à chanter avec des groupes semi-professionnels. Plus tard j’ai eu trois ans de cours de chant mais surtout pour des raisons techniques comme la respiration, et les changements entre les passages criés et voix claires.

Quel chanteur t’as le plus inspiré ?

… (ndlr : un moment de blanc). Je ne sais pas. Je n’ai pas vraiment un chanteur qui m’a influencé. Ca peut paraître étrange. Le premier groupe qui m’a marqué a été Anathema, avec ce Doom Metal. Puis My Dying Bride etc. Puis en écoutant ces voix claires et ces growls, j’ai voulu les mélanger. A l’époque cela paraissait étrange, mais regarde maintenant ; tout le monde le fait.

Parlons maintenant de votre nouvel album ‘You’. Pourquoi avez-vous choisis ce titre et pas un autre comme ‘Force United’ par exemple ?

Ca vient d’un jour où on est arrivé en studio et on s’est demandé pourquoi on faisait de la musique ou pourquoi on faisait des albums ?! On s’est dit qu’on faisait ça pour nos amis, pour ceux qui nous soutiennent, pour notre famille etc. En effet on fait de la musique pour vous (ndlr : You) tout simplement. On n’a jamais fait un album si personnel, que ce soit pour la musique comme pour les paroles. Par exemple l’édition limitée a un chemin avec six miroirs comprenant chacun un personnage différent, pouvant représenter les membres du groupe de deux facettes différentes. On a tous vécu à un moment ou à un autre la même situation. L’album se nomme ‘You’ car tout le monde, avec des sentiments différents, peut s’identifier dans les paroles de cet album.

Tu as parlé de l’édition limitée. Justement, pourquoi avoir choisit d’utiliser une pochette différente, et même un logo différent, sachant que le logo de ‘normal’ du groupe est celui de l’édition limitée.

C’est pour les personnes qui commandent l’édition limitée. Ils ont plus de choses : les pistes supplémentaires, le digi-pack, la pochette, et le DVD. C’est une sorte de remerciement.

Qu’est-ce qui pour toi peut différencier Emergency Gate des autres groupes qui évoluent dans le même style ?

Je pense qu’en écoutant cet album tu le comprends immédiatement. Les autres groupes feront soit du metal core, soit du death metal et garde la même ligne d’écriture pour les chansons. Ici on mélange beaucoup de choses que ce soit niveau chant. On a quatre types de chants avec un seul chanteur, le mix est différent aussi. Et on veut développer le côté Death Metal avec de nouveaux sons électroniques. Je ne connais pas de groupes qui font ça pour le moment. On a des titres puissants et accrocheurs.

Cette mise en avant des sons électroniques avec le clavier est d’ailleurs une des choses qui m’a interpelé à la première écoute de l’album. Il y en pas mal, mais pas trop pour ne pas lasser.

Oui mais attention, ce ne sont pas ces nouveaux sons façon Nintendo ou autres jeux vidéo comme le font beaucoup de groupes américains ou anglais actuellement. On utilise des programmations puissantes et brutales.

Que penses-tu de la chanson ‘Feeling Inside’ ?

J’adore ce titre ! La partie au milieu est super avec ce break et cette sonorité façonnée 80’s que j’aime beaucoup. Très prenant. Un peu comme si tu étais sous l’eau et que tu commences à rêver. Et à ce moment là, la musique explose et s’emballe.

Allez-vous venir jouer en France ?

Je ne peux pas te dire quand, mais on l’espère vraiment.

Connais-tu des groupes français ?

Oui, Gojira ! Je les ai vus en ouverture de Metallica. C’est vraiment bien. Et ça ce rapproche un peu d’Emergency Gate avec le son et la musique. Il y a aussi d’autres groupes comme Alestorm je crois, un peu stylé black folk metal.

C’est la fin de l’interview, je te laisse conclure.

Merci à toi d’être venu nous voir pour faire cette interview. Achetez l’album, et nous pourrons venir jouer en France et vous rencontrer !
 
Critique : Lionel
Vues : 1471 fois