Interview

ALESTORM (2013 - Version française) - Christopher Bowes (Chant) & Elliot Vernon (Claviers)

L’emploi du temps de Chris Bowes est assez chargé en ce moment. Il prépare le DVD live d’ALESTORM et tourne avec eux en tête d’affiche, et le premier album de son nouveau groupe est sorti. Voici donc trois raisons de le rencontrer et en parler.
Et Elliot Vernon, le nouveau claviériste d’ALESTORM s’est joint à nous pour l’occasion !

SBM : Merci beaucoup de m’accorder un peu de temps. Vous êtes actuellement échoué à Montpellier avec Ex-Deo, alors comment se passe la tournée ?


Christopher : Je pense que jusque là c’est sympa… On a été en Espagne pour quelques jours, maintenant on est de retour en France et je pense qu’on va passer du bon temps ! Beaucoup de picole !

Surtout hier je suppose…

Christopher : En fait hier c’était ma journée de repos.

Comme c’était la Saint Patrick…

Elliot : en fait il y a des Australien : Lagerstein, ils tournent avec nous, mais ils ne s’intéressent pas à la Saint Patrick et ça n’a aucun sens vu qu’aucun d’eux n’est Irlandais… (Rires).

Oui mais ça aurait été une occasion de boire beaucoup !
Depuis que « Back Through Time » est sorti, vous n’avez pas arrêté de tourner, et maintenant vous tournez beaucoup en tête d’affiche, comment vivez vous cette reconnaissance ?


Christopher : C’est notre première tournée en tête d’affiche, du moins en Europe je veux dire, et c’est vraiment super, on voit définitivement la foule devenir de plus en plus grande avec les années et c’est super ! Je suis content !

Elliot : Tu es content ?

Christopher : Je suis très content !

L’année dernière vous avez pris part au « 70.000 Tons of Metal ». Avez-vous aimé cette expérience ? Tourner sur un bateau…

Christopher : C’était le meilleur des trucs ! J’espère qu’on pourra y retourner l’année prochaine parce que c’est une telle fête ! C’est en janvier, c’est ensoleillé, t’es sur un bateau, c’est énorme… Ouais on sera là l’an prochain ! Le show est tellement grand !

Ouais c’est bon pour ALESTORM ça !

Christopher : Ouais ! Des pirates, les Caraïbes, un bateau ! (Rires)

(Rires) Et en janvier de cette année vous avez enregistré votre premier DVD live « Live at the End of the World ». Peux-tu nous en dire un peu plus sur la sortie ou les bonus ? Ou est-ce une surprise ?

Christopher : Je sais pas, on espère le sortir dans l’été quand on aura fini les mixages et les vidéos, il y a beaucoup de post production à faire encore. Ça va être bien, il y aura un set de 90 minutes où on joue et ensuite une heure de backstage, des conneries de fêtes.

Elliot : Vous verrez des choses comme des kangourous et beaucoup de trucs typiquement Australiennes… (Rires)

(Rires) Et pourquoi avez-vous choisi l’Australie ? C’est parce que c’est à l’autre bout du monde ?

Christopher : Exactement ! Et parce qu’on peut… Pour une certaine raison on est super populaire en Australie, on a fait trois tournée, et il y a peu de groupe de heavy métal qui on fait autant de tournées en si peu de temps, on peu y aller tous les ans et attirer chaque foule.

Elliot : Il n’y a pas de groupe qui jouent en Australie et font un DVD en Australie, ce n’est pas quelque chose de commun. D’habitude c’est un live en Allemagne…

Christopher : Ou dans leur ville natale.

Elliot : Il y a peu de live au Japon également…

Oui c’est dur de marcher au Japon, et je suppose que c’est pareil en Australie…

Elliot : Oui l’Australie semble suivre le Japon…

Christopher : Ouais et c’est sympa de finir une tournée avec un public Australien ! C’est des gros concerts là bas !

Donc c’est un bon souvenir…

Christopher : Exactement !

Et après cette tournée vous allez faire quoi ? Vous allez travailler sur un nouvel album d’ALESTORM ?

Christopher : Ouais je commence à réfléchir à écrire maintenant… Parce que ça fait trop longtemps. Je pense qu’on a fait peu d’albums mais il n’y a pas de pression, comme toujours devoir écrire des trucs, mais maintenant on est arrivé à un point où on doit le faire, on doit commencer à écrire des chansons cette année…
Ensuite on prévoit d’entrer en studio début 2014, puis quand c’est fait c’est fait…

Et tu as déjà des idées ? Peut être un concept album ou une histoire complète ? As-tu déjà pensé à ça ?

Christopher : Je sais pas… J’écris juste les chansons et vois ce qu’il se passe…

Elliot : Je pense que beaucoup d’entre elles seront sur des pirates…

Christopher : Il y aura clairement une ou deux chansons sur des pirates… (Rires)

(Rires) Ah oui ? C’est une bonne idée !
Et maintenant Chris, j’ai quelques questions sur un groupe nommé GLORYHAMMER…


Christopher : AAAAAAAAHHHHHHH !!!

Si tu préfères ne pas en parler, je peux m’arrêter là… (Rires)

(Rires) Non c’est bon.

Parce que je travaille actuellement sur la chronique !

Christopher : Oh cool !

Peux-tu nous en dire un peu plus sur ce projet ? Tu m’en a parlé il y a deux ans et maintenant c’est là !

Christopher : Oui, c’était quelque chose que je voulais vraiment faire depuis 2010… début 2010, et finalement l’album sort ce mois-ci, c’est énorme, c’est comme je voulais que ça soit, c’est tellement un bon album je pense, et j’ai hâte de jouer beaucoup de concert de power métal, parce qu’ALESTORM est devenu un genre de fête avec de l’alcool mais GLORYHAMMER c’est de la musique complètement sérieuse !

Seulement si on n’a pas vu le trailer… (Rires)

(Rires) Ouais c’est vrai !

C’était très marrant, la première fois que je l’ai vu j’ai pensé « Ok c’est ALESTORM mais avec des licornes »…

Christopher : C’est à peu près ça. C’est le même truc qui fait que la musique d’ALESTORM est bien, c’est des chansons qui accrocheuse qu’on chante facilement mais c’est dans un style power métal.

Et l’album entier est une histoire ?

Christopher : Ouais tout est une même histoire épique sur un magicien qui vient attaquer la ville de Dundee avec une armée de licornes mort-vivants. Et donc le prince de Dundee veut avoir sa revanche donc il s’échappe de la ville et part en quête pour trouver tous ces artéfacts magiques et quand finalement il les trouve, il a assez de pouvoir pour défaire de diabolique magicien, et il y arrive, et donc le royaume est sauf.

Elliot : Bon truc de power métal !

Christopher : Ouais jusqu’au prochain album…

Il y aura un chapitre deux ?

Christopher : Oui il y aura vingt et un albums…

Vingt et un albums ? Donc tu finiras quand tu auras 50 ans ?

Christopher : Ouais ça peut sonner bizarre mais je planifie en fait vingt et un albums, donc on va voir si les sept premiers marchent et on verra ce qu’il se passe après…

Bonne nouvelle ! Et aurons-nous une tournée ?

Christopher : Oui !

Il est déjà programmé ?

Christopher : On va faire quelques festivals cet été ; on a juste conclu un deal avec une agence, donc j’espère qu’on pourra partir en tournée en octobre ou novembre…

Donc pour le début de l’hiver…
Peux-tu nous en dire un peu plus sur les influences sur cet album ? Je suppose qu’il y a Rhapsody of Fire ? Un peu de DragonForce ?


Christopher : Oui beaucoup de ces groupes de power métal que j’aimais quand j’étais petit tu vois, mais ils ne sont plus trop populaires maintenant, comme Rhapsody. Je veux dire, ce sont parmi les meilleurs groupes, beaucoup de musique rapide, un peu de Hammerfall, un peu d’Edguy, tous ces gros classiques ! Des groupes de power métal qu’on avait y’a dix ans, et je veux les ramener !

Je peux te dire que l’album sonne très puissant.

Christopher : Merci…

Mais tu n’apparais pas en guest sur l’album.

Christopher : Je fais les passages parlé, les « Blablablabla »… C’est moi.

Ok mais tu ne chantes pas…

Christopher : Je fais les chœurs, mais pas de lead.

Ta voix sonne très différente de celle de Thomas ça aurait fait un beau contraste.

Christopher : Je voulais vraiment garder ça séparé d’ALESTORM donc je ne voulais pas chanter, je voulais juste ce gars Thomas qui as cette voix énorme…

Ouais il est vraiment impressionnant ! Comme tu l’as choisi ?

Christopher : En fait on l’as trouvé pendant qu’on cherchait un chanteur mais sans réelle idée de où chercher, et là on a trouvé sur Youtube cette vidéo de lui auditionnant pour DragonForce parce qu’ils avaient perdu leur chanteur, et j’ai pensé « Ouaw ! Ce gars est parfait ! Il est la voix qu’on voulait pour ce groupe ». Donc je lui ai demandé… Au début il a dit non et quelques mois plus tard il a changé d’avis et il n’a jamais fait machine arrière, donc c’est bien, il rend vraiment l’album parfait.

Oui j’aime vraiment sa voix !
Bon je pense qu’on arrive à la fin de cette interview, donc en gros tu seras très occupé pour cette année !


Christopher : Ouais, toujours occupé ! Je jamais arrêter ! (Rires)

Ok ! Donc je te laisse conclure si tu veux laisser un message aux fans français.

Christopher : Je veux dire aux français de manger du bœuf écossais !

Du bœuf écossais ?

Christopher : Du bœuf écossais !

Ok… Et pourquoi ?

Christopher : Parce que c’est très bon ! (Rires)

Elliot : Et on aime ça ! (Rires)

OK ! (Rires)
Merci beaucoup les gars !


Christopher & Elliot : De rien !
 
Critique : SBM
Vues : 1698 fois