Interview

DAGOBA (2013) - Shawter (chant)

A moins d’une semaine de la sortie de leur nouvel album « Post Mortem Nihil Est » (le 27 mai), les Seigneurs Du Metal se sont entretenus avec Shawter. Une discussion passionnée autour de tout ce qu’aime le chanteur : l’amitié, Dagoba, Marseille et l’OM.


- Peux-tu nous présenter le nouveau guitariste du groupe ?
Notre nouveau guitariste s'appelle "Z". C'est un ami du groupe de longue date, puisque c'est à lui que nous avions proposé le poste de guitariste il y a bientôt 15 ans. Il devait être le guitariste originel du groupe, et alors que l'occasion s'est présentée de renouer avec l'histoire du groupe, nous ne nous sommes pas privés !
Entre temps, il est devenu fan du groupe et connaissait donc une bonne partie du répertoire ; ce qui nous a bien soulagés au moment de travailler le set.
Sa technique est très personnelle, il a un feeling d'enfer et une notion du gros son très importante pour le groupe. Ce que j'attendais depuis longtemps à vrai dire.
En plus, pour couronner le tout, nos jeux de guitare sont très complémentaires, et il tolère et même apprécie que je double les parties guitares sur album. Ce qui semble être pour le bien du groupe, puisque le son de cet opus est pour le moment loué par chacun.
Une bonne trouvaille en somme, doublée d'une amitié à toute épreuve au sein du groupe, en gros : bonheur (sourire).

- Musicalement, le groupe a (encore) franchi un palier en confiant le mix à Logan Mader. Est-ce pour vous une condition sine qua non afin de conquérir les USA ?
Le but n'est pas de faire tel ou tel type de chanson pour convaincre tel ou tel territoire. Comme tu le soulignes à juste titre, notre envie est avant tout de progresser, de proposer une musique toujours plus fine et mieux construite. En ce sens, nous nous efforçons avec passion de produire des titres de qualité croissante, tout du moins à notre sens (rires). En effet, nous ne faisons jamais aucune concession pour tout ce qui touche à l'artistique.
Toutefois, si les démos qu'on envoie à Logan Mader avaient été pourries et les compos totalement nulles, je ne pense pas qu'il nous aurait accepté dans son studio.

- Comment sont les retours à propos de Post Mortem Nihil Est une semaine après sa sortie (NdSS : chez les SDM, Weska vous a gratifiés d’un 10/10 !) ?
Pour l'instant il flirte avec votre avis, en Europe et aux Usa, donc on peut dire que tout va pour le mieux.
Nous sommes ravis et impatients comme jamais de sortir cet opus. Bref, vivement le 27 mai !

- Allez-vous faire une journée promo comme pour la sortie de Poseidon (cf. FNAC d’Aix-en-Provence) ?
Nous avons déjà fait cela sur Paris et nous verrons bien ce que notre label nous proposera dans la région de Marseille.
Nous tenons à rester au contact de notre public au maximum et les acteurs de la scène métal marseillaise, voire même française, le savent et nous le rendent bien.

- Marseille Provence 2013 a-t-elle ouvert plus de portes pour le metal à Marseille ?
Non, à mon grand regret. Car je trouve fabuleux le travail accompli pour retaper, redorer, assainir ma chère ville.
Nous n'avons que très peu été aidés par la ville, malgré que nous représentions la culture marseillaise sur plusieurs continents. Mais cette marque de reconnaissance finira par venir, et j'en serai le plus fier, car j'aime ma ville et je déteste qu'on la critique sans la connaître. La désinformation que s'attachent à faire les grands médias français à son encontre me fait vomir.
Et les récents événements du Trocadero ont dû fermer pas mal de grandes bouches, là-haut. Les gens jugent notre cité phocéenne au travers de reportages alarmistes diffusés sur M6. C'est malheureux mais comme je dis : si ceux qui croient cela peuvent rester chez eux, à la rigueur ça m'arrange.

- Connais-tu la scène metal marseillaise ? Si oui, comment la juges-tu ?
Oui je la connais, et depuis peu, puisque le temps me le permet. J'essaie de l'aider. J'ai un peu d'expérience à présent, donc je fais profiter ceux qui veulent ou qui en ont besoin. Il y a pas mal de langues de vipères dans le milieu, de colporteurs de ragots débiles, mais dans l'ensemble, nous sommes solidaires et j'aime y traîner mes bottes.
Il y a de très bons groupes en devenir, comme A.c.o.D. ou The Omega, The Coyotes Dessert, et j'en oublie plein !

- Une tournée est-elle prévue ?
Oui, mais nous comptons couvrir plusieurs continents donc elle prend du temps à se mettre en place. Nous répondrons présents partout où nous passons habituellement et tâcherons d'étendre notre aire de jeu aussi loin que possible !
Nous adorons être sur la route, c'est dans notre ADN.

- L’OM second du championnat, es-tu satisfait ?
Oui, car nous retrouvons la C1. Mais je dois admettre qu'une petite coupe m'aurait fait plaisir, histoire de garnir l'armoire à trophées.
On nous bassine avec le fait "qu'avec cet effectif, c'est déjà énorme", mais je ne suis pas d'accord. Qui avait un meilleur effectif hormis Paris en début de saison ? Nous sommes à notre place, c'est tout.
J'espère que la direction fera un effort pour le recrutement vu que ce sont les 20 ans de notre coupe d'Europe (à jamais les premiers !), nous mettra Morel sur le banc, créera une vraie concurrence à Gignac qui a du mal balle aux pieds, nous trouvera un vrai ailier gauche (A. Ayew doit redescendre d'un cran) et offrira quelques claques de fin de discussion à Jordan.

- Je te laisse le dernier mot pour vos fans et lecteurs des SDM.
Merci pour votre soutien. Tout simplement.
 
Critique : Secret Sfred
Vues : 1334 fois