Interview

EDEN'S CURSE (Version Française - 2013) - Paul Logue (basse)

Aprés cette bonne surprise qu'est "Symphony of Sin", l'envie d'en savoir plus sur cet album s'est faite ressentir. Aussi, voilà une interview avec Paul Logue, meneur du groupe Eden's Curse.

Tout d’abord avec le recul, que penses tu de la période ‘Trinity’ ?


Trinity a été un album très important pour nous et probablement celui qui a été le mieux accueillit depuis nos débuts. Et avoir l’opportunité de travailler avec James LaBrie était tout simplement phénoménal. Même penser que nous avons fait quelques concerts en ouverture de Dream Theater, mais nous n’avons pas pu tourner normalement sur cet album à cause des relations qu’il y avait à ce moment avec Michael, et je pense que nous n’avons pas atteint ou utiliser tout le potentiel de cet album. Quoi qu’il en soit, ça fait partit du passé.

Pour ce nouvel opus il semblerait que vous ayez accentués votre coté mélodique ?

C’est exact! Musicalement, c’est à peu prés où Trinity s’est arête, mais pour moi la différence principale est la qualité du chant qui est ici très accrocheur, et que nous avons beaucoup travaillé pour chaque chanson. On a travaillé dur délibérément en temps que groupe uni sur ce plan et les plus grands mérites vont à notre batteur (ndlr : Pete Newdeck) qui est un compositeur très talentueux. Il s’est occupé de toute la partie instrumentale dans toutes ces parties au moment des chorus que tu peux entendre. Il est vraiment talentueux, c’est certain !

Un titre comme « Unbreakable » sonnerait presque Aor, j'adore ces lignes de chants rock sur cette musique speed. Que représente ce titre ?

C’est une chanson qui a une place spéciale dans mon coeur et je pense qu’elle a un gros potentiel. Unbreakable a vu le jour suite à une idée musicale de Thorsten, que nous avons ensuite ré-arrangé pour créer ce que tu peux entendre à ce jour. Pete et moi même avons commencé à travailler sur les paroles et les lignes vocales. Ces dernières sont vraiment venues du fond de nos coeurs et parle de la fraternité qu’il y a entre les trois anciens membres du groupe toujours présents dans la formation. C’est une chanson trés positive, qui évoque le fait de passer outre la négativité et l’adversité; et sur le fait de se focaliser sur un avenir meilleur qui arrivera à un moment ou à un autre. Je ne cache pas que quand j’ai reçu le mix final, fait par Dennis Ward, j’étais rempli de joie. C’est le résultat de deux années de dur labeur qui se sont vues transcrites dans une chanson mélodique de cinq minutes, qui me rempli d’émotions à chaque écoute.

Vous avez trouvé en la personne de Nikola Mikic un très bon chanteur qui remplace un pourtant déjà très bon Michael Eden ? Et où vous l'avez trouvé ?

Au début, nous avions fait des auditions sur internet, un peu comme Dragonforce a fait, et même si la qualité des prestations reçues étaient très bonnes, il manquait ce « je ne sais quoi » (ndlr : dit en français lors de l’interview). Je faisais des recherches sur Internet via différents médias et je suis tombé sur le site de Lion Music qui a aussi de très bons groupes. Je suis tombé sur un groupe de progressif nommé DREYELANDS, originaire de Hongrie, et j’ai aimé ce que j’ai entendu, et aussi leur chanteur. Je me suis jeter sur facebook pour voir s’il avait une page et il s’est avéré que oui. J’ai donc contacté Nikola et l’ai invité à une audition ; audition qu’il a faite. Nous avons appris à connaître Nikola pendant plusieurs mois et nous lui avons donné le poste en décembre 2012 mais AFM nous a demandé de ne pas l’annoncer, d’enregistrer l’album et de l’annoncer par la suite. Nikola est quelqu’un de gentil et fait partit du groupe, comme un frère. Il s’est intégrer facilement dans la groupe, que ce soit niveau professionnalisme, ou encore sur son attitude ou sa personnalité.

On trouve aussi Steve Williams connu pour ses travaux avec Power Quest, comment s'est passé son recrutement ?

En fait, Steve a auditionné pour jouer dans le groupe en 2009 quand Ferdy Doernberg est parti, après le deuxième album. Il a été seulement battu par Alessio Del Vecchio et sa magnifique voix. Nous sommes restés en contact depuis ce jour et nous nous sommes entre-aidés pour différents aspects, pour nos groupes respectifs. Notre amitié a commencé comme ça. Suite au départ d’Alessio, il était naturel que je demande à Steve de rejoindre le groupe. Car en plus, c’est un très bon musicien, écrivain, il est très gentil, et Power Quest venait de se dissoudre. Dès qu’il a entendu les nouvelles démos, il n’a pas réfléchit longtemps et a intégré le groupe a 100%.

Cette fois ci il n'y a pas d'invité est ce du au fait des nouveaux membres pour pas perturber les fans !?

Nous avons eu des invites au début car Michael ne pouvait pas chanter les parties vocales avec des harmonies. Nous n’avons pas ce problème avec Nikola ! Nous avons eu David Readman de Pink Cream 69, et ça a commencé de là. Ca a été une très bonne expérience, et nous à ouvert des portes, surtout avec James LaBrie c’est certain. Mais c’était une grosse dépense à chaque fois et Michael nous a dit après Trinity « Faisons le sans invité sur le prochain album », car nous avons de bons chanteurs dans le groupe. Les autres voix que tu peux entendre dans l’album sont celles de notre batteur, Pete Newdeck.

J'aime beaucoup la pochette elle me fait pensé à l'univers de Tim Burton, qui en est l'auteur !?

Il s’agit de Thomas Ewerhard, qui a aussi fait des pochettes pour Edguy et Avantasia. Il est notre artiste dessinateur depuis le premier album.

Je suppose qu'une tournée est en préparation, avez peut être une date prévu pour la France, pays dans lequel vous ne vous êtes jamais produit ?

Nous venons tout juste de commencer à discuter avec notre Management et nos agents de plannifier une tournée pour 2014. La France est définitivement un lieu où l’on veut s’arrêter et si on peut le faire l’année prochaine ça sera génial. On veut vraiment se faire entendre et faire parler de nous via nos performances scéniques, et maintenant que nous sommes tous basés en Europe, nous n’avons plus d’excuses.

Voilà c'est la fin de cette interview je te laisse conclure.

Merci à tous les fans qui nous sont restés fidèles, et qui savent qu’on se relèvera. Les deux dernières années ont été difficiles pour Eden’s Curse mais je peux vous assurer que nous sommes de retour plus grands et plus forts que jamais. Nous sommes unis, ne faisons qu’un, et nous sommes ‚UNBREAKABLE (ndlr: incassables). On se voit sur les routes en 2014 !

 
Critique : Guillaume
Vues : 1480 fois