Interview

AMON AMARTH ( Version française - 2016) - Johan Soderberg (Guitare)

Après beaucoup de problèmes technique avec nos téléphone et réseau, j’arrive enfin à avoir Johan, le guitariste d’AA au téléphone..

Salut Johan, c’est un plaisir de répondre quand c’est toi qui m’appelle !


Première question, est-tu impatient au sujet du concert au Divan du monde le 23 Mars ?

Johan : - Ouais, ça faisait longtemps qu’on avait pas fait de tournée alors c’est bon d’être de retour sur les routes !

Bien, et comment trouve-tu le publique français ?

J : - Oh, le publique français est très très bien, j’adore vraiment jouer en France !

Tu as dit dans une autre interview que votre nouvel album Jomsviking, qui sort le 25 Mars, est l’un de vos meilleurs albums.. Pourquoi cet album est-il si spécial par rapport aux autres ?

J : - On essaye toujours de faire tout nous même dans nos albums ainsi que de faire de nouvelles choses, des choses différentes. Dans cet album on a écrit la plupart des chansons. Et c’est différent..

Bon, Fredrik Adnerson a quitté le groupe en 2015, qui sera le nouveau batteur, tu as déjà une idée ?

J : - On a eu un bon batteur pour l’enregistrement et l’écriture de l’album et on va faire la tournée avec lui je pense, mais il n’est pas pour les tournées donc je pense qu’on va faire comme ça et qu’on verra ! On est pas sûrs de qui va être le nouveau batteur quoi..

Est-ce que comme les Jomsviking (des combattants) vous cachez votre peur au sujet de la réaction du publique au sujet de votre nouvel album ?

J : - Non, on est vraiment confiants à ce sujet ! On est vraiment contents de cet album et je suis sûr qu’ils reconnaitrons notre « pâte » comme dans chaque albums.. Alors non je ne suis pas nerveux au contraire, j’attends leurs réactions !

Sur la pochette de l’album il y a encore ce même personnage qu’on retrouve sur tous vos albums. Est-ce qu’il représente quelque chose pour le groupe ?

J : - Ben, c’est pas vraiment le même personnage, sur chaque album c’en est un nouveau. C’est presque le même mais dans un autre genre, une autre histoire. C’est le personnage principal de notre histoire !

Vous avez aimé votre duo avec Doro Pesch sur la chanson A DREAM THAT CANNOT BE ?

J : - Ouais, je veux dire c’était un nouveau type d’expérience pour nous ! C’est la première fois qu’on utilise une voix de femme dans nos chansons. L’histoire de cette chanson c’est à propos d’un personnage féminin très forte et ça a du sens qu’on choisisse une voix de femme forte. Quand on cherchait cette voix, on l’a appeler et elle a directement dit oui, elle était à Londres et nous a rejoint pour enregistrer les voix au studio.

Il y a d’autre artistes avec qui vous aimeriez collaborer ?

J : - Oui, je veux dire y a toujours quelqu’un avec qui faire de nouvelles choses mais c’est pas un truc qu’on prévoit à l’avance tu vois. Je veux dire, on a des chansons mais on ne sait pas encore ce qu’on va en faire. Quelle personne mettre dessus. On voit ça quand on décide de faire la chanson tu vois.

Tu as peut-être une anecdote sur l’enregistrement de l’album à partager avec nous ?

J : - Ben, on a fait des vidéos pendant l’enregistrement donc je pense qu’on va faire un espèce de making-off tu vois.

Et bien c’est la fin de l’interview, tu as quelque chose à dire aux fans français et aux lecteurs de Seigneurs du Métal pour finir ?

J : - Ouais ! On essaie vraiment de revenir bientôt en France pour vous rencontrer et ouais on va essayer de faire ça à Paris genre pour la sortie de l’album ! J’espère vraiment qu’on va pouvoir faire ça bientôt ! Et merci à tous !
 
Critique : Aurélie
Vues : 519 fois