Interview

BULLET FOR MY VALENTINE (2018) - Jamie Matthias & Matthew Tuck

Le nouvel album de Bullet For My Valentine, « Gravity » sort aujourd'hui. On peut dire que les gallois ne se sont pas reposés sur leurs lauriers en ne déclinant pas une formule éprouvée qui leur avait pleinement réussie. Avec ce disque, Bullet For My Valentine prend une nouvelle direction musicale avec un son à la fois plus moderne et plus puissant. Rencontre avec le groupe au Hellfest juste avant leur prestation scènique.

« Cette année vous fêtez les vingt ans d'existence du groupe. Allez-vous les fêter d'une manière ou d'une autre ? »


« Non, parce que nous les célébrons chaque jour en jouant, en donnant des concerts et aussi avec ce nouvel album « Gravity ». Il n'y aura donc rien de particulier en plus. »

« Vous venez du Pays de Galles qui est un pays à la grande créativité musicale mais plus connu pour la pop que pour le metal. Vous vous sentiez un peu isolé sur la scène locale en jouant du metal ? »

« Le Pays de Galles est un pays très riche musicalement, en effet. Tu as plein d'excellents groupes dans nombre de styles musicaux différents, d'excelents DJ. Nous sommes fiers de faire partie de la culture musicale de ce pays. »

« Le nouvel album «Gravity » est quelque peu différent de vos précédents albums. Vous vouliez quelque chose de nouveau ? »

« On a voulu faire quelque chose de différent que ce que nous avons pu faire dans le passé. Nous voulions produire un disque à la fois plus simple et plus puissant. Nous avons eu envie de faire un album qui se concentre sur les chansons avec une approche sonique moderne. »

« Vous n'avez pas peur qu'il désoriente les fans ? »

« Non, parce qu'il est normal pour un groupe d'évoluer. Surtout que c'est un album honnête et nous pensons que l'honnêteté est ce qui compte le plus dans la musique. »

« Vous avez été célèbres dès vos débuts. Cela vous-a-t-il mis une quelconque pression ? »

« Nous étions très jeunes lorsque « The Poison » est sorti. Cela ne nous a pas mis de pression, non. Nous étions heureux et fiers de ce qui se passait alors. »

« Vous aviez sorti ce disque pour la St Valentin. Vous êtes des garçons romantiques ? »

« Oui, très romantiques (rires). On trouvait que c'était une bonne idée avec le nom du groupe de le sortir ce jour là. »

«Il y a peu vous l'avez joué en entier live. C'est un disque qui reste important pour vous ? »

« Absolument. Il représente beaucoup pour nous. C'est pour cela que nous voulions le célèbrer. Notre musique a évolué, nous avons changé mais « The Poison » est le début de tout.»

« Vous sonnez bien sûr metal mais il y a des éléments non metal dans votre musique ? »

« C'est vrai. Dès nos débuts, nous avons inclus des éléments non metal dans ce que nous faisions. Le plus important pour un groupe, c'est le song-writing. Nous n'avons jamais eu l'ambition d'être le groupe le plus heavy du monde. »

« Vous vous qualifieriez de metal-core ? »

« Non, parce que nous n'aimons pas les barrières musicales. »

« Vous êtes fiers d'avoir reçu nombre de récompenses au cours de votre carrière ? »

« Quand nous étions plus jeunes, cela nous a fait plaisir. C'est un honneur que d'avoir ces distinctions. Nous en sommes fiers mais cela nous importe aujourd'hui moins que par le passé. »

« Vous avez vendu des millions d'albums aux Etats-Unis. C'est important d'être gros là-bas ? »

« En terme de ventes, c'est sans doute le pays où nous sommes le plus gros. Ce qui est important, encore plus que les ventes, c'est de continuer à développer le groupe et de rester créatifs. »

« Le line-up du groupe vient de changer. Est-ce que cela a eu quelque incidence sur la production du disque ? »

« Aucune. Cela n'a rien changé. Les nouveaux membres étaient à la base des fans de Bullet. En intégrant le groupe, ils nous offrent une nouvelle énergie, un nouveau souffle. Les choses changent dans la vie mais ce n'est aucunement un problème. »

« Vous avez récemment tourné aux Etats-Unis avec Avenged Sevenfold. Comment cela s'est-il passé ? »

« Cela s'est super bien passé. C'était une belle et riche aventure. »

« Vous jouerez des titres du nouvel album aujourd'hui ? »

« Oui, nous en jouerons quatre. Ce sont des morceaux aux chorus faits pour être repris en choeur par le public. Nous pensons que cela va vraiment bien fonctionner.
 
Critique : Pierre Arnaud
Vues : 118 fois