Interview

BRAINSTORM (2018) - ANDY B FRANCK (Chant)

Brainstorm n'est pas né de la dernière pluie puisque le groupe fêtera l'an prochain ses trente ans de carrière. Le temps n'a pas l'air d'avoir prise sur les allemands qui viennent de sortir un excellent nouvel album, « Midnight Ghost ». Entretien à Paris avec le jovial Andy B Franck.

« Vous fêterez l'an prochain les trente ans du groupe. Vous allez célèbrer ça d'une manière ou d'une autre ? »


« Je ne me souvenais plus que l'on était si vieux (rires). Des gens nous demandent souvent si nous ferons quelque chose. Nous n'avons aucun plan pour le moment mais on y réfléchit. On se concentre sur la sortie de « Midnight Ghost » et de la tournée qui suivra mais c'est possible que l'on fasse un concert spécial pour fêter ça l'année prochaine. »

« Tu imaginais il y a trente ans que le groupe serait encore là aujourd'hui ? »

« C'est une très longue carrière effectivement. Cela fait vingt ans que je suis sans le groupe. Je n'étais pas encore dans Brainstorm au moment des deux premiers albums. Si nous sommes toujours là, c'est une question de confiance et d'amitié. Ce n'est plus si courant d'avoir ça de nos jours. »

« Vous êtes l'un des groupes les plus connus au monde dans le style power-metal. Toi même qualifies-tu le groupe ainsi ? »

« Pour moi, nous faisons du metal. J'ai grandi avec le hard-rock et le heavy metal puis est arrivé le trash, le power metal et plein d'autres genres. Judas Priest, Maiden, c'était du heavy avec de la mélodie. C'est ce que nous faisons. »

« Ce côté mélodique a d'ailleurs toujours été important chez Brainstorm. »

« Oui, absolument. Lorsque j'ai vu Bruce Dickinson la première fois en concert, je me suis dit je veux chanter comme ça. »

« Pourquoi avez-vous choisi Sebastian Levermann de Orden Ogan pour produire le disque ? »

« Il était le moins cher (rires). Je le connais depuis des années. J'en ai parlé avec le reste du groupe. C'était la combinaison parfaite. Il nous a dit ne pas vouloir produire un autre album de Brainstorm mais l'album parfait de Brainstorm. J'espère qu'on pourra lui donner en retour tout ce qu'il nous a donné pour ce disque. »

« Vous semblez très fiers de « Midnight Ghost ». »

« Oui, c'est l'un de nos meilleurs albums. On a eu de supers retours de la part des fans. Nous ne sommes pas de gros vendeurs mais tant que nous pourrons sortir les disques qui nous plaisent et partir en tournées, nous serons heureux. »

« Les paroles sont très orientées horreur. Tu aimes ce genre de cinéma ? »

«J'écris beaucoup sur des choses qui m'effrayaient lorsque j'étais enfant. On a pensé à Midnight parce que c'est notre douzième album. Et Ghost parce que j'aime bien écrire sur les goules. C'était le titre parfait. Je n'aime pas trop les films d'horreur, ça me fait trop peur (rires). »

« Pourquoi avoir sorti « The Pyre » puis « Ravenous Minds » comme premiers singles tirés de l'album ? »

« On vient d'en sortir un troisième « Revealing the darkness ». On a écrit dix morceaux pour l'album et on ne savait pas lesquels sortir en singles ni l'ordre des morceaux sur le disque. On a demandé l'avis de nos fans pour ça. »

« Le titre « Jeanne Boulet » est-il lié à une personne ayant existé ? »

« C'est la première victime de la Bete du Gévaudan. L'inspiration m'est venue du « Pacte des loups » de Christophe Gans qui est l'un de mes films préférés. Un film que je connais par cœur. »

« Pourquoi avoir choisi Gyula Havancsak pour la pochette ? »

« Il a fait des covers super pour Accept. Je l'ai appelé en lui disant que l'on aimerait qu'il nous fasse la pochette. Il m'a dit être fan du groupe. Je lui ai décrit les thémes principaux du disque et il a fait ça. Je trouve cette pochette géniale, dans l'esprit de celle du « Powerslave » de Maiden. »

« Vous sortez une édition digipack avec un DVD live à Stuttgart. C'est pour vos fans ? »

«On fait toujours attention à eux. On est souvent considéré comme l'un des meilleurs groupes live en Allemagne donc on tenait à faire ce DVD live. On l'a fait également pour nos nouveaux fans afin qu'ils voient comment Brainstorm sonne en concert. Et si on a choisi le live à Stuttgart c'est parce que c'est ma ville. Je supporte le club. J'y suis abonné. »

« Vous êtes très prolifiques. »

« On fait un disque tous les deux ans en moyenne. On aime enregistrer. Même en tournée, nous enregistrons de nouvelles choses. »

« Vous commencez une tournée bientôt ? »

« Oui, en Allemagne en Octobre. Nous jouerons en France en Janvier. On espère faire le prochain Hellfest. J'en ai entendu tellement de bien.
 
Critique : Pierre Arnaud
Vues : 55 fois