Interview

ALL THEM WITCHES (2019) - Charles Michael Parks Jr (Chant - Basse)

Apparu il y a sept ans, All Them Witches est devenu au cours des années l'un des groupes les plus intéressant de la scène stoner/psyché. Le groupe a malgré son jeune âge déjà sorti cinq albums plus inventifs les uns que les autres dont un superbe ATW, pour le moment point culminant de leur carrière. Rencontre avec Charles Michael Parks Jr, leur chanteur-bassiste au Hellfest.

« Vous avez formé le groupe il y a sept ans et avez déjà sorti cinq albums, deux live, plein de singles. Vous êtes hyper prolifiques. »


« Je pense, oui. On est plusieurs dans le groupe à écrire donc forcément les morceaux arrivent plus vite que s'il n'y avait qu'un compositeur. »

« Le dernier album est un peu différent de ce que vous faisiez avant, plus blues et moins psyché. »

« C'est un peu vrai. C'est un disque que nous avons produit nous mêmes. C'est vrai que c'est un peu différent. Le prochain sera peut être de nouveau très psyché. Je ne sais pas encore dans quelle direction musicale il ira. »

« Vous êtes de Nashville, ville très connue pour la country. Vous en écoutez ? »

« On adore la country. Nous n'avons pas de paroles dans le style classique de la country, du style « ma chérie m 'a laissé » mais on adore le genre. Nous sommes fans de trucs à la Townes Van Zandt. On a parfois enregistré à Nashville même, parfois dans une cabine dans les bois. »

« A propos de bois, j'ai lu que tu adores la nature, que tu essaies de t'échapper le plus possible de la société moderne. C'est vrai ? »

« Totalement vrai. A ce niveau, j'ai vraiment un côté hippie. Les autres membres du groupe moins, mais moi totalement. J'aime être dans la nature, y enregistrer les oiseaux, les grenouilles. Je me sers parfois de ces enregistrements dans nos morceaux. Je déteste dans la société moderne : les réseaux sociaux, les télécommunications, Internet... »

« Vous êtes très anti Trump. »

« Oui, mais nous ne croyons guère plus aux démocrates. Nous n'avons aucune confiance en eux. Je n'aime absolument pas Hillary Clinton par exemple. »

« Vous n'avez plus de clavier. Cela change-t-il votre son ? »

« C'est possible. On va voir ce que cela va donner de ne plus avoir de clavier sur le prochain album. Aujourd'hui, sans clavier, nous sonnons plus punk et j'aime ça. »

« Vous enregistrez le prochain album bientôt ? »

« A la fin de cette tournée, nous allons avoir pas mal de temps, donc on va s'y mettre. »

« Vous semblez être de gros fans de musique. Vous écoutez plein de choses ? »

« On écoute plein de choses différentes effectivement : du blues, Can, des trucs psyché, de la country, de la musique religieuse. On a tous grandi en allant à l'église. Je ne me considère pas comme croyant mais je suis allé beaucoup à l'église petit et j'aime la musique qu'on y joue. J'écoute aussi beaucoup de gospel. »

« On vous a souvent catalogué comme stoner. Il y a un son stoner chez All Them Witches mais vous n'êtes pas que stoner. Cela vous dérange d'avoir cette étiquette ? »

« Non, cela ne me dérange pas. La scène stoner est énorme et il y a plein de choses bien à l'intérieur de cette scène. En plus, je peux comprendre pourquoi on peut nous imaginer comme un groupe stoner. Moi, je nous considère tout simplement comme un groupe rock. »

« Vous avez une bonne fan base en France. Nombre d'articles ont été élogieux à votre égard dans les médias ici. T'en rends-tu compte ? »

« Je ne lis pas les critiques. Après, je me rends bien sûr compte qu'il y a un public pour nous en France. A chaque fois que l'on a joué chez vous, de la Mécanique Ondulatoire à la Maroquinerie, on a eu un super accueil. Ca fait évidemment plaisir. »
 
Critique : Pierre Arnaud
Vues : 122 fois