Interview

THUNDER (2021) - Danny Bowes (Chant)

Plus de trente ans après leurs débuts, Thunder continue de nous enchanter. Leur hard-rock classique est toujours d’aussi bonne qualité. La preuve avec leur nouvel opus, « All The Right Noises ». Entretien avec leur sympathique chanteur Danny Bowes.

« Cet album poursuit dans ce que vous savez faire de mieux : un mélange de classic-rock et de hard-rock classique. Malgré les modes, la hype, Thunder ne change pas. »


« C’est vrai mais cela ne signifie pas que nous n’aimons pas les challenges. On veut faire plaisir aux fans mais aussi innover, prendre des risques. On ne veut pas toujours refaire le même album. »

« Cet album a été enregistré avant l’épidémie du Covid-19 mais vous avez dit que d’une certaine manière il parle de cela. De quelle façon ? »

« De nombreuses choses qui ont inspiré cet album sont arrivés avant le Covid. Le Covid n’est qu’un accélérateur de ce qui était déjà là sous nos yeux. C’est pour cela que les paroles du disque sont assez sombres. »

« Elles le sont alors qu’on a l’impression que vous êtes un groupe d’entertainment rock’n’roll. »

« Nous le sommes aussi. Nous faisons cela mais pas que. Dès nos deux premiers disques il y avaient des morceaux qui parlaient des homeless, des problèmes sociaux. Les gens n’y avaient peut-être pas fait attention. Là ils y sont obligés. »

« Il y a un morceau écrit du point de vue de Trump. J’imagine que cela ne doit pas être facile à faire. »

« Clairement. Ce qui s’est passé aux Etats-Unis ces dernières années est sidérant. J’ai chanté avec cette voix pathétique qu’il avait. C’est vrai que ce n’était pas facile à réaliser. »

« Quel est votre secret pour écrire de très belles ballades comme « I’ll be the One » ? »

« Nous sommes doués pour le song-writing. Luke qui écrit nos morceaux est très doué, pas de doute là-dessus. Les sessions pour ce titre ont été difficiles. Normalement dès la première prise, c’est bon pour moi. Là j’ai dû en faire trois. Je suis très fier de cette chanson. »

« De quoi parle « Young Man » ? »

« De la difficulté d’être jeune aujourd’hui. Ma génération a eu de la chance car à mon époque les choses étaient faciles. Pour les jeunes générations c’est devenu tellement compliqué. »

« Est-ce que c’est votre amitié avec Luke Morley qui est l’ADN de ce groupe ? »

« Je pense. Il y a une réelle amitié entre les membres de Thunder. Nous avons eu de la chance à ce niveau. On s’entend bien et sommes d’accord le plus souvent. C’est facile d’être dans Thunder. »

« Vous cartonnez un peu partout dans le monde sauf en France. Pourquoi ? »

« Je ne sais pas. J’aimerais bien le savoir d’ailleurs. On adore la France : la bouffe, la culture. J’espère que cette interview avec toi va remédier à cela. »

« Qui est l’artiste qui a fait cette magnifique pochette ? »

«Jason Joyce. Un ami avec lequel on collabore depuis longtemps. Cette pochette est inspirée par le morceau « Destruction ». C’est une vraie sculpture. On la trouve sur une colline à Burnley. Ce « Singing Ringing Tree » est un arbre artificiel qui exploite l’énergie éolienne pour créer un son choral et discordant. Jason y est allé et a pris cette photo à 3h30 du mat, bien avant le lever du soleil. Lorsque je l’ai vu je me suis dit : « wow ». »

« La sortie de l’album avait été retardée ? »

« Oui à l’origine il devait sortir en Septembre dernier. On a décidé de le sortir même si on ne peut pas tourner derrière. Nos fans ne pouvaient plus attendre. Et pour nous aussi il était important de le sortir maintenant. On l’a enregistré avant cette épidémie. C’est étrange lorsque tu penses à tout cela. »

« Il y a une tournée prévue malgré les conditions difficiles actuelles ? »

« On devrait faire une tournée anglaise en Mai. Même si elle n’a finalement pas lieue nous essaierons de jouer live d’une manière ou d’une autre. »
 
Critique : Pierre Arnaud
Vues : 66 fois