Live Report

AVANTASIA - Le Razzmatazz - Barcelone 11-03-2016

 
La vie est tout de même bien faite parfois. Elle rappelle que certains événements simples procurent de grand bonheur, et l’infâme individu que je suis a failli passer à côté… du coup je tiens à remercier mon ami Roger de m'avoir involontairement forcé la main.
En bref, AVANTASIA en tournée c'est à mes yeux aussi important voir plus que Iron Maiden. D'autant plus que sur cette tournée, Tobias et sa clique défendent le très bon « Ghostlights » et ramène surtout le maître Jorn LANDE en plus des autres guests de la tournée précédente (Ronnie ATKINS, Bob Catley, Michael KISKE, Amanda SOMERVILLE etc.)

Question d'emploi du temps, je me retrouve à aller voir le Papa Noël euh… AVANTASIA à Barcelone à la mythique salle RAZZMATAZZ. Bon déjà à part la capacité je vois pas pourquoi. La salle est hyper mal foutue, photographes ou fans retardataire. Ce qui m'a obligé à regarder le concert du côté de la scène, je pouvant pas profiter du show dans son intégralité.
Show qui débute, comme chaque concert d'AVANTASIA, avec le thème de « 2001 : L'Odyssée de L'Espace » j'ai nommé Zarathrusta. Et c'est là que notre Tobi déboule avec « Mystery of The Blood Red Rose ». Le son est excellent, le groupe a pas été radin sur les lights, et c'est un bon point. Tout le monde a la pèche, sur scène comme dans la fosse, et j'assiste même à un beau moment : une jeune fille de 4 ou 5 ans offre un dessin à Tobias qui ne dissimulera pas sa joie. Touchant.
On est partie sur une série de tubes où chaque intervenant entre par la grande porte (oui bon en fait c'est par le fond de la scène…). Ainsi KISKE entre sur « Ghostlights » et mon que sa voix n'a rien perdu de sa superbe quand il s'agit de pousser dans les aigus. ATKINS lui comme sur la tournée précédente, entre sur le puissant « Invoke the Machine » et apporte cette touche cuir, showman puissant limite badass, un régal, surtout que ça contraste parfaitement avec le clown KISKE qui passe plus de temps à jouer le con sur scène qu'à chanter.
On apaise un peu les tensions pour le prochain guest qui va nous enchainer, s'il vous plait, « A Restless Heart and Obsidian Skies » et « The Great Mystery ». Et oui c'est Bob Catley, qui malgré son age plus avancé dégage une aura magnifique. Il a un charisme indéniable, une envie de chanter de partager qui est quasi palpable. Un vrai mec de scène ! Et tout se passe dans la meilleure des ambiance. Tobias sortira à plusieurs reprises son téléphone pour immortaliser des moments avec un selfie ou encore filmer le public chanter une chanson en allemand (qu'il nous a fait répéter). Oui il faut rappeler que les espagnols sont des fous. Jamais vu un public aussi à fond sur les concerts de métal. Notre Weska national se rappellera notre concert de Maiden à Valencia… « Tira Agua Cabron !!! »

Mais voici le moment que j'attendais le plus : « The Scarecrow » (qui reste un des meilleur morceau de notre cher Tobias) et l'arrivée du monstre sacré, le grand, le viking, Jorn LANDE !
Et je dois dire que je ne suis pas du tout, mais alors pas du tout déçu ! Quelle voix mes amis… Surtout le la fin du morceau après le long break de guitare où Oliver et Sascha échange quelques phrasés qui prouvent qu'ils ont une maîtrise totale de l'instrument. L’envoûtant « Lucifer » m'aura totalement abîmé les cordes vocales tellement j'ai gueulé !
Eric MARTIN entrera sur « What's Left of Me », excellent morceau, bon chanteur mais je suis moins fan de la prestation. Trop transparent sur scène par rapport aux autres protagonistes…
Bon n'oublions pas nos deux choristes Amanda SOMERVILLE et Herbie LANGHANS. Ce dernier chantera son « Draconian Love » d'une magnifique voix, et la belle montrera ses talents (déjà reconnus) sur le beau « Farewell ».
Tout le show sera une succession de tubes, et il y en a trop pour tout vous détailler… Mais je garde quelques images précises, comme « Promised Land » enfin interprétée par Jorn LANDE, et sur surtout « Stargazers », chanté par Ronnie et Jorn. Et là les deux ensemble donnent au morceau une puissance inégalée, et bien sur rendront « Let the Storm Descend Upon You » magistral.
Et bien sur c'est avec presque quelques larmes que j'assiste au final, le medley « Sign of The Cross/Seven Angels » avec TOUS les chanteurs et musicien, une belle et douce vision qui symbolise une soirée magique, 3h de show, d'amour de la musique, de sourire.
AVANTASIA confirme qu'il est plus qu'un projet, plus qu'un simple concert. Il est unique et brillant. Chapeau à tous ! Vivement la prochaine !!
 
Critique : SBM
Date :
Vues : 400 fois