Live Report

HELLFEST 2017 - Autres Scènes - 3/7/2017

 
Alors là je dois être honnête, cette année je n’ai jamais aussi peu été au Temple ou Altar. Malgré tout en passant devant régulièrement je tendais l’oreille… Il y avait de manière générale une grosse partie des groupes qui donnaient dans du death ou encore brutal death. Outre une certaine redondance je ne suis pas spécialement friand de ce dernier style.

J’ai cependant pu m’éclipser un peu en début de soirée le vendredi pour revisiter la Warzone, une nouvelle fois embellie, et bondée archi-bondée pour les Ramoneurs de Menhirs. Sympathique découverte surtout en plein cœur de festival. C’est festif, mélodieux et ça a un côté punk roots que je pensais pas revoir !!
Mais LE gros événement de cette journée sera la venue de Alestorm au Temple pour clôturer la soirée ! Après le bordel (dans le bon sens du terme hein) qu’a mis le groupe en 2015, je m’attendais à les voir débouler sur la Main Stage… Et bin non. Et je reconfirme que cette tente est trop petite pour ce groupe. Pendant une heure le groupe va enchaîner les classiques lourds et festifs comme « Shipwrecked », « Wenches and Mead » ou « Rum », mais livrera les morceaux déjà cultes du tout nouvel album comme « Mexico » ou le très drôle « Fucked with an Anchor ». Dans le public, malgré l’heure et la dure journée, tout le monde pète le feu et bois tout son saoul pour faire dignement la fête pirate style !

Le constat sera le même pour samedi. En début d’après midi je tombais, de retour de la Main Stage devant Igorrr. « Barré » est le seul mot qui me venait à l’esprit devant ça. On aurait dit du théâtre musical expérimental. Des platines, une chanteuse lyrique et un gars qui ressemble à Rob Zombie après un bain de boue qui growl soit au naturel soit avec une distorsion de voix… Oui je sais je suis passé par là !!! Chelou le truc mais pas inintéressant, loin de là… J’aurais vu un truc unique !
Je retournerai sous l’Altar le temps de Soilwork. Tain y’a pas à dire, Björn est vraiment immense ! Très en voix, le groupe a le sourire et met le paquet ! Première fois que j’ai l’opportunité d’écouter leur dernier (très bon) album en live ! Et des titres comme « The Ride Majestic » ou « Death in General », suivis et chantés par le public ça change vraiment ! Du bon death mélo ça fait du bien !

Pour dimanche, je ferai l’apéro avec des collègues au son de The Vintage Caravan. Un bon moment passé avec un groupe qui nous sort un bon vieux rock énergétique, burné sans concessions. Royal à l’apéro de la Valley (Je tiens à préciser que c’est ma première apparition à la Valley en 7 ans!)
Et c’est pour Equilibrium que je déboule à l’arrache, après Alterbridge, sous le Temple. Les teutons à la musique folk et épique n’ont rien perdu de leur superbe. Les morceaux sont toujours aussi puissants avec René au chant. J’ai adoré danser sur « Heimat » et hurler sur les classiques « Blut Im Auge » et « Der Ewige Sieg ». Le groupe est à l’aise sur scène aussi bien qu’avec son public. Toujours un plaisir de les voir !
 
Critique : SBM
Date : 3/7/2017
Vues : 83 fois