Live Report

ULTRA VOMIT / DISPLAY OF POWER / WEAKSAW- Paloma Nîmes - 26/4/2018

 
Le Warm-up du Hellfest est un concept émergeant, une tournée éclair de 13 dates afin de promouvoir le festival déjà mythique, et toujours sold out. Ça rappelle un peu les campagnes de pub tonitruantes d'EDF/GDF dans les années 90'. Les penseurs de la sainte terre clissonaise ont certainement décidé qu'il fallait inscrire le festival sur le long terme, et le présenter à un public toujours plus large.

Alors quel meilleur ambassadeur pour expliquer aux français ce qu'est le Hellfest que le groupe nantais Ultra Vomit ? Auteur du best-seller Panzer Surprise sorti en 2017, il fédère un public qui est comme son metal, fun et sans étiquette, et qui l'a consacré en remplissant la mainstage du festival à une heure de faible fréquentation, l'apéro-p'tit-dèj.

Bien sûr, ici, nous les avons plutôt en fin de soirée, ouvert dans un premier temps par Weaksaw, de la scène locale, que nous avions déjà découvert pour un festival de la Paloma intitulé Métal & Préjugés. Une chance pour ce groupe de hardcore de faire entendre sa rage dans la grande salle, dirigé par son frontman bien énervé qui me rappelle un certains Phil Anselmo. Leur seul point commun étant surtout la présence sur scène et le crâne rasé. Et en parlant du vieux Phil, c'est Display of power qui prend la suite, un groupe espagnol qui a repris avec brio les grands classiques de Pantera, et donc surtout des titres de Far beyond driven et Vulgar display of power. Tous les codes ont été respectés à la lettre et le groupe ne s'est pas démonté malgré un départ sur un problème de son. Good job.

Il n'est pas possible de parler de Hellfest sans parler d'animations. Il y a des tirages au sort pour obtenir des places, ça, c'est la base, même si on parle quand même d'un lot de 3 par soirée ! Mais il y a surtout un concours de Air Guitar dans le patio pendant que les musiciens s'installent, et ça, c'est une excellente idée. Big up à un certain Poney qui a électrisé la foule sur... il me semble Speed of Light d'Iron Maiden. Ça et là des projections sur le festival, un photobooth interactif, un merch, et un merch qui prend la CB et une clôture karaoké avec un certain Manard derrière les platines.

Pour le concert pur et dur, je vous renvoi à notre report par notre SBM un mois en arrière. Même grosse déconne. Même Wall of chiasse. Un pipi vs caca qui était pas mal là-bas, mais qui était mieux là, et enfin, même photo de famille avec de faux sosies pris dans le public. Bonus tout de même, Alberto de Display of Power qui vient chanter Pink Pantera. Bonne ambiance sur bonne ambience. Et s'il fallait ajouter une chose, c'est que le groupe a bel et bien trouvé sa voie et qu'on a envie que ça dure !

Setlist Ultra Vomit
Darryl cowl chamber
Les bonnes manières
Mountains of math
E-tron (Digital caca)
Machanical chiwawa
Pink Pantera (feat. Alberto de Display of power)
Calojira
Takoyaki
Boulangerie Pâtisserie
Jack Chirac
Une souris verte
La ch'nille
Bouillie
La minute Manard : Keken
Pipi vs Caca
C'était pas mal là
Kammthaar
Quand j'étais petit
Evier métal

 
Critique : Weska
Date :
Vues : 77 fois