Live Report

POWERWOLF - AMARANTHE - Le Bataclan - 25/10/2018

 
Voilà, c'est à Paris que le bal des loups a commencé. Powerwolf ouvre sa tournée "Wolfsnachte Tour 2018", dans un endroit devenu un des plus emblématiques pour les Français, "Le Bataclan". Pour moi c'était la première fois que je revenais après les attentats, alors c'était un évènement spécial. Et quelle meilleure manière de revenir à cet endroit que pour les teutons de Powerwolf.
Après la sortie de son septième album en juillet dernier "The Sacrament of Sin", sa tournée s'affiche sold-out dans la majorité des villes où ils vont jouer en Europe. Paris bien évidement ne fait pas exception.

Amaranthe et Kissin' Dynamite ont ouvert le concert. Lamentablement nous sommes arrivés trop tard pour voir Kissin' Dynamite.
Amaranthe comme à son habitude déborde d'énergie avec ses 3 chanteurs, qui avaient un peu de mal à se déplacer sur scène, pour le manque de place car une partie de la scène de Powerwolf était déjà installée. Mais le charme d'Elize et sa belle voix, nous l'ont fait oublier. Amaranthe est un groupe très hétéroclite, pour les très jeunes, je trouve (selon moi). Mais je dois remarquer qu'ils sont très bons et ils ont bien mis l'ambiance.

Mais c'était Powerwolf que tout le monde était venu voir ce soir. C'est la deuxième fois que je fais une queue si longue avant d'entrer au Bataclan, la première pour voir Epica, et donc pour voir Powerwolf. Je pense que la prochaine fois ils pourraient faire la tête d'affiche au Zenith, comme Epica l'a fait en passant par la case de l'Olympia.
Powerwolf ne fait pas les choses à moitié, tout est bien organisé et pensé, en commençant par son imposant bus garé devant le Bataclan, avec la grande affiche du Loup et le titre de la tournée, qui donnent vraiment envie d'entrer dans la salle.

La scène est super comme d'habitude, théâtrale pour mettre en avant la performance de la bande. Pas besoin de lance-flammes pour Attila ce soir, la salle du Bataclan était si enflammée. La chaleur était insupportable à la fin du concert, tout le monde dans la fosse baignait dans la sueur.
Tous les titres qu'ils ont choisis de jouer étaient géniaux, tout le monde a chanté du début à la fin du concert. Ils ont joué les thèmes du dernier album "The Sacrament of Sin" et la crème des chansons qui les ont fait connaitre (setlist en bas). Dans la salle tous connaissaient les paroles, tant des titres nouveaux que des anciens. Et tout le monde se prêtait au jeu de la grande messe, en sautant, en chantant et même en se mettant à genoux!. Powerwolf ne cesse jamais de me surprendre et je suis sûre qu'ils vont continuer à le faire, avec Attila à leur tête et sa grande voix, qui m'emballe toujours parce qu'elle semble sortir d'une bande enregistrée, pour sa puissance et sa clarté. La prestation des frères Greywolf est toujours nickel, de même pour le batteur Roel van Helden. Et que dire de Falk Maria Schlegel, sa présence sur scène, à part d'être un bon musicien, apporte à Powerwolf un plus. En résumé, Powerwolf a tout pour vous surprendre! Je le dis toujours, Powerwolf c'est comme une peinture qui prend forme, avec de la bonne musique bien sûr ;)

Je veux saluer le public formidable qui a joué un grand rôle pendant ce concert, et qui a fait de celui-ci un soir inoubliable pour plusieurs d'entre nous. Merci mille fois à chacun d'entre vous, qui était présent.
C'était bon de revenir au Bataclan de cette manière, il règne une ambiance très spéciale… Même la lune a brillé haute ce soir et appelait les frères Wolfs sur place!

"Cantus lupus
Satura luna
Corpus nudus domina"

Setlist:

Lupus Daemonis
Fire and Forgive
Army of the Night
Incense & Iron
Amen & Attack
Let There Be Night
Demons Are a Girl's Best Friend
Killers With the Cross
Armata Strigoi
Blessed & Possessed
Where the Wild Wolves Have Gone
Resurrection by Erection
Stossgebet
All We Need Is Blood
We Drink Your Blood
Lupus Dei
Encore:
Agnus Dei
Sanctified With Dynamite
Coleus Sanctus
Werewolves of Armenia
Wolves Against The World

Report par Idaly Lejeune
 
Critique : Lionel
Date : 25/10/2018
Vues : 163 fois