Live Report

SKALD - L'Usine - Istres (29-03-2019) - 29/3/2019

 
En cette fin de mois de Mars, dans un trou perdu (il faut être honnête) mais non moins dynamique qu'est Istres, L'Usine accueille en ce vendredi le projet SKALD. Étant conquis par l’album « Le Chant des Vikings » (album du mois chez nous) je suis heureux d’avoir l’opportunité d’assister à leur prestation complète avant leur passage au Hellfest. Car oui dans le Sud, pour cette occasion, nous sommes chanceux.

Pas de première partie, dans une Usine certes en configuration réduite mais très remplie, ce soir seuls les vikings seront à l’honneur. L’attente en est d’autant plus longue.
Sous les hurlements des guerriers amassés dans ce temple de pierre le groupe arrive, un à un, chantant leur part, faisant monter la tension.
Dès le début de « vOdin » je suis conquis. Les voix s’entremêlent comme sur l’album dans un naturel ben… surnaturel. L’ambiance posée par la fumée, les bois, les cornes aident grandement à s’immerger dans ce voyage que SKALD nous a organisé. Pas de bande son, lumières simples, on joue franc.
Le gros tambour ainsi que les harpes et autres percussions jouées par des musiciens discrets mais excellents secondent avec brio un trio qui connaît sa partition.

Le chant de Justine est toujours aussi beau, cristallin et envoûtant, un charisme et une maîtrise rare dont je me délecte tout au long de cette soirée. Pierrick, multi-instrumentaliste, s’éloigne de son death metal qu’il pratique avec Phazm et prouve que le metal n’a pas de frontière. Je ne saurais vous décrire précisément les instruments mais tout, je dis bien TOUT est authentique. Des bois de cerf (ou du moins ce qui y ressemble) aux peaux tendues, les harpes, tout est authentique.
Par moments, certains de ces instruments sonneront un peu en retrait mais dans l’ensemble je suis ravi.

Tout l’album sera honoré ce soir, et je me régale à écouter les « Yggdrasill », « Run » ou « Niu ». Les bruitages absents n’enlèvent rien à l’émotion véhiculée par la musique, et mon morceau préféré, « Ec man iötna », chanté a capela par les trois vocalistes et le percussionniste reste mon moment phare de cette nuit car il prouve bien que les grand groupes n’ont besoin que de leur talent et pas d’artifices.

Un moment de communion passé trop vite, mais je me console en me disant que je vais les revoir vite au Hellfest dans quelques mois. Merci à SKALD pour ce moment magique.

SETLIST SKALD :

1. Intro + Heiemo og nykkjen
2. Odinn
3. Yggdrasill
4. Amb mer + Niu
5. Ô Valhalla
6. Run
7. Enn atti Loki fleiri börn + Fluga
8. Jöga
9. Gleipnir
10. Krakumal
11. Ginnunga
12. Valfreyjudrapa

Rappel :

13. Ec man iötna
14. Ô Valhalla + fin Guimbardes
 
Critique : SBM
Date : 29/3/2019
Vues : 109 fois