Live Report

SEPULTURA - La Maroquinerie - Paris - 26/11/2019

 
Belle initiative de la part des organisateurs du Hellfest que d'offrir après la conférence de presse dévoilant l'édition 2020, un concert de Sepultura retransmis simultanément sur Arte Concert. Alors, certes les frères Cavalera sont partis depuis longtemps maintenant. Mais s'il ne reste aujourd'hui que Paulo Jr. comme membre originel du groupe, il n'empêche Sepultura reste une belle bête.

Le groupe arrive sur scène avec un titre emblématique de leur répertoire : « Arise ». Le son est d'une puissance hallucinante. Sûr que les murs de la Maroquinerie en tremblent encore aujourd'hui.

Les brésiliens puisent l'essentiel de leur set-list dans leurs trois albums phares : « Arise », « Chaos A.D. » et « Roots ». Si à l'époque avec ces disques, Sepultura avait évolué de leur trash originel vers un groove metal, ce soir là, les versions de « Refuse/resist », « Slave New World », « Territory », « Ratamahatta » sonnent très trash-metal. Le guitariste Andreas Kisser semble être un fervent amateur du genre tant ses soli plongent dans le classicisme trash. Le groupe nous offre même un titre encore plus vieux que tous ces morceaux devenus depuis des classiques avec « Innerself » tiré de « Beneath The Remains » qui trente ans pile après sa sortie n'a rien perdu de sa puissance.

Sepultura semble être ravi de donner ce concert. Le chanteur, Derrick Green est tout sourires entre les morceaux, plaisante avec le public, rit avec les musiciens.

Les Brésiliens nous offrent un titre inédit « Isolation » que l'on retrouvera sur leur album à venir, « Quadra » à paraître en Février prochain. Un titre qui n'avait été jusqu'à présent joué qu'une seule fois sur scène, au rock in Rio, qui s'est déroulé quelques jours plus tôt. Avec ce morceau, Sepultura montre que le groupe ne se contente pas de vivre sur son riche passé mais a encore des choses à dire. Ils nous offrent également une reprise de Titas, groupe de rock alternatif brésilien aussi culte que ne l'est Sepultura avec un « Policia » très punk.

Le groupe tire sa révérence sur l'inusable « Roots Bloody Roots ».

Un concert d'une heure, mémorable, d'une grande puissance et d'une classe absolue. On a déjà hâte de les revoir au Hellfest.

SET LIST SEPULTURA
Arise
Territory
Kairos
Phantom Self
Choke
Resistant Parasites
Inner Self
Policia (Titas cover)
Slave New World
Isolation
Refuse/Resist
Ratamahatta
Roots Bloody Roots
 
Critique : Pierre Arnaud
Date : 26/11/2019
Vues : 57 fois