Live Report

LAURA COX (Release Party) - Le Trabendo - Paris - 4/12/2019

 
En première partie de Laura Cox, on découvre avec un très grand plaisir Zak Perry and the Beautiful Things. Le Texan a pris la bonne habitude de beaucoup tourner en Europe ces dernières années, sortant même « Live in France » cette année.

Sa musique est 100% texanne, naviguant entre blues et country. Les morceaux sont tous d'excellente facture. Son jeu de guitare et sa voix évoquent le meilleur de Neil Young. Un très bon concert, tellement bon que l'on aurait aimé qu'il dure plus longtemps.

Cette date au Trabendo n'est pas une date ordinaire pour Laura Cox puisqu'il s'agit de la release-party de son nouvel et excellent album « Burning Bright ». La nouvelle guitar-hero débute son concert en trombe avec un « Fire Fire », extrait de son dernier disque qui met d'emblée la barre très haute. Il y a sur scène et dans la salle cette petite excitation, cette tension qui fait que l'on sent lorsqu'un concert sera spécial. Laura Cox et son groupe dégagent une sensation de cohésion, d'unité comme s'ils étaient un gang et cela apporte beaucoup à l'efficacité de leur set. Le son est en outre parfait.Quant au jeu de Laura Cox, il est évidemment époustouflant. Il impressionne d'autant plus qu'elle n'en fait pas, contrairement à certains guitar-heros, des tonnes. Elle n'est pas dans l'esbrouffe : ses solis ne s'étendent pas sur de longues minutes mais s'avèrent, au contraire, courts, secs, nerveux. Après deux morceaux du premier album, « If you wanna get loud (Come to the show) » qui invite à la fête et « The Australian Way », Laura accueille son premier invité, Waxx pour un « Foxy Lady » explosif. Il faut vraiment être sûre de soi pour se confronter à Hendrix à la guitare. La version que Laura Cox offre du morceau est monstrueuse. On sent instantanément qu'elle a tout compris à l'âme et à l'essence du célèbre guitariste. Chapeau.

Plus tard dans la soirée, elle nous offrira un superbe duel de guitare avec Nono de Trust sur « Fortunate Son ».

Laura Cox montre qu'elle a plusieurs cordes à son arc délivrant des titres très classic rock comme « Bad Luck Blues », des morceaux très heavy comme le superbe « As i am » que ne renierait pas Thin Lizzy ou d'autres où l'influence country dominent comme « Just Another Game » ( chanté avec Mary Renaud) ou « River » sur lequel la voix de Gaëlle Buswel fait des merveilles. Après ce « River » d'anthologie, Laura Cox tire sa révèrence avant de revenir pour un rappel de trois titres : « Hard Blues Shot », un « Freaking Out Loud » musclé sur lequel elle balance un solo monstrueux avant que tous les invités du soir ne reviennent sur scène pour une reprise jouissive du « Heartbreaker » de Pat Benatar.

Une release party plus que réussie donc. Un vrai et grand moment de rock'n'roll. On a déjà hâte de revoir Laura Cox sur scène.

LAURA COX SET LIST

Fire Fire
If you wanna get loud ( come to the show)
The Australian Way
Foxy Lady (Jimi Hendrix Experience Cover)
Too Nice For Rock'n'roll
Looking Upside down
Last Breakdown
Here's to War
Take me back Home
Fortunate Son
Bad Luck Blues
As i Am
River

Hard Blues Shot
Freaking Out Loud
Heartbreaker (Pat Benatar Cover)
 
Critique : Pierre Arnaud
Date :
Vues : 120 fois