Live Report

PENDRAGON - La Maroquinerie - Paris - 3/3/2020

 
Pendragon est depuis maintenant plus de quarante ans l'un des groupes les plus intéressants de la scène néo-prog britannique. Pour fêter cet événement le groupe vient de sortir un magnifique coffret best of de 5 albums retraçant toute leur carrière et un excellent nouveau disque, « Love is no Fear », dixième album studio du groupe, agrémentée d'une énorme tournée européenne débutée le 28 Février dernier.

Celle-ci fait escale ce soir à Paris. On a le plaisir de découvrir en première partie des anglais le très rare Davey Dodds. Ancien leader de l'excellent groupe prog Red Jasper, Davey avait ensuite fait une longue pause musicale de vingt deux ans préférant profiter de la vie que de faire de la musique. Avec son look de druide celtique, Davey nous offre une demi-heure d'un concert folk de très grande qualité. Pour ceux qui ne le connaissaient pas, une bien belle découverte.

Dans une Maroquinerie archi bondée, Pendragon monte sur scène et l'on comprend très vite pourquoi le groupe a été qualifié de néo-prog. Car si Pendragon est le digne héritier des plus grands groupes progressifs de l'Histoire, de Genesis à King Crimson, il ne se contente pas de délivrer des morceaux uniquement prog. Nombre de leurs titres ont ainsi une coloration folk qui rappelle les meilleurs combos britanniques du genre du début des années 70. Si on peut parfois s'ennuyer en écoutant du prog à cause du côté trop technique du genre, ce n'est jamais le cas avec Pendragon car le combo n'est à aucun moment dans l'esbrouffe et aucun solo de guitare n'est superflu. La technique est là bien sûr ( les musiciens sont tous excellents) mais toujours au service de la musique. En outre, leur leader Nick Barrett est un personnage hors norme, sorte de hippie sorti des bois qui aime plaisanter et rire avec le public prenant semble-t-il un énorme plaisir à être sur scène.

Pendragon axe la majeure partie de sa set-list sur son dernier album dont il joue pas moins de dix titres. Les envolées de guitares sont très belles, notamment sur « Eternal Light », « Water » et « Whirlwind » qui figurent parmi les plus beaux moments de la soirée.

Après un très long « Breaking the Spell », l'un de leurs morceaux de bravoure en concert, le groupe revient pour un unique rappel mais quel rappel, avec un splendide « Faces Of Light »tiré de « Men Who Climb Mountains ».

Un superbe concert. Deux heure quinze de bonheur.

PENDRAGON SET LIST

Everything
Starfish and the Moon
Truth and Lies
360 Degrees
Soul and the Sea
Eternal Light
Water
Whirlwind
Who really are we ?
Afraid of Everything
The Walls of Babylon
The Wishing Well : II.Sou' by Sou'West
Indigo
Paintbox
Breaking the Spell
Faces of Light
 
Critique : Pierre Arnaud
Date : 3/3/2020
Vues : 190 fois