Chronique

SAXON - INTO THE LABYRINTH / Spv 2009

Les vétérans Anglais, les Infatigables Saxon, reviennent pour un nouvel opus, qui suit une très bonne série depuis ‘Killing Ground’ (2001). J’espère de tout cœur que cela va continuer.

Une intro symphonique et pleine de chœurs, façon Nightwish, nous accueille pour un « Battalions fear » qui place déjà la barre très haute. Du Saxon en version épique des plus réussit. Assurément l’un des meilleurs titre du groupe qui va déchirer quelques métalleux ! L’équipe tient encore méchamment la route et notre Biff adoré reste l’un des plus alerte. Décidément même après 30 ans de carrière, le groupe nous prouve qu’il peut encore nous surprendre. Place à « Live to rock » qui, de facture beaucoup plus classique, se montre tel un single fort acceptable qui permettra de bons moments en live. Un peu trop déjà entendu, mais bon ils ont bien droit à une erreur (au vu des classiques et autres monuments pondus ces derniers temps).
En tout cas le groupe semble plus heavy cette année et ne lâche rien de rien. Pour preuve un très rentre dedans « Demon sweeney todd ». Ne vous fiez pas à son intro calme, ces quelques secondes cachent des minutes de beuveries métal comme nos Anglais savent nous les pondre. A l’écoute de ce titre, on se souvient avec émotions du génial ‘Lionheart’ (2004) qui nous en avait mit des gifles, le bougre. Une toute petite interlude acoustique et chantée « The letter » avant un gros morceau « Valley of the king », qui speed bien et nous donne droit à un refrain merveilleux, épique, plein de mélodies et de chœurs. Un vrai monument ! Je suis tellement surpris et admiratif devant un tel résultat. A la, la, qui a dit que les vieux n’avaient plus rien à dire !?
Après un tel titre, un petit « Slow lane blues » histoire de se remettre. Moins grandiose que son prédécesseur, là on replonge au début du groupe, avec un heavy bluesy sympathique. Un peu de fraîcheur ne fait pas de mal. « Crime of passion » lui c’est une autre histoire. Un bon gros titre plein de couilles. Même s’il n’est pas le meilleur titre du groupe il devrait bien se défendre sur scène. Et que de grosses guitares !!
Deuxième interlude « Premonition in D minor » (tient ça me rappelle ‘Solid ball of rock’ ça), et un solo guitare qui prévient de « Voice », un mid tempo limite ballade, fort agréable. Le groupe a encore mit les moyens de nous faire plaisir, en variant les plaisirs, et surtout en les réussissant. Et bien que de bonnes surprises comme à chaque fois, et « Protect yourself », elle ne fera pas dans la dentelle. Un titre bien lourd qui se défend plus qu’honorablement. De la vraie ferronnerie / chaudronnerie Britannique.
Bon après cette lourdeur, un peu d’air avec « Hellcat » (qui n’est pas la reprise de Scorpions, quoi que ça aurait été rigolo !). Du rythme et encore du rythme, qui vous fera headbanger, comme un petit fou, cheveux gris ou pas. Dernière nouvelle pièce avec « Come rocks of ages (The circle is complete) », qui est un pur produit de Saxon. Rien de franchement nouveau, mais une dernière pierre de cet édifice inébranlable. Bref du très bon !
En fin, de galette le groupe nous propose un petit « Coming home » (‘Killing Ground’) en version blues joué au Bottleneck. Rien de transcodant ; mais tout de même agréable.

Conclusion : décidément Saxon est une valeur plus que sur du métal aujourd’hui encore. Un album en tout point comparable à ses aînés. Du très bon Heavy à l’ancienne, qui ravira chaque fan de la bande à Biff. Perso, je suis plus que comblé ! La nouvelle année commence déjà fort bien (et c’est que le début).
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe : Site officiel de Saxon
Vues : 4844 fois