Chronique

NASHVILLE PUSSY - FROM HELL TO TEXAS / Spv 2009

Des groups de rock n’ roll il en existe des tonnes à la pelle. Mais des groupes avec des tripes comme nos américains de Nashville Pussy il y en a peu. Cela vient certainement de l’envie des musiciens (et musiciennes) de montrer que le groupe à un esprit, n’étant pas seulement un énième clône commercial sans intérêt.

Avec cette nouvelle rondelle, on n’en attendait pas moins de notre quatuor. Tous les ingrédients nous sont proposés dans ce package de chansons aux styles variés ; tout en gardant quand même une ligne musicale fixe pour menait à bien cet album.
Entre chansons dans une veine country comme « Stone cold down » ou « Lazy Jesus », où nous faisons un retour au temps des pistolets à barillets et aux bons shooters de whisky dans les saloons, des chansons biens plus rock et entraînantes comme les deux tueries qui se suivent : « Dead cant get drunk » et « Late great USA »… deux morceaux qui font plaisir par leur énergie et la sensation donnée. Un vrai bonheur. Mon coup de cœur de l’album pour ces deux titres.

Bien évidemment il y a les titres de rock n’ roll pur et dur avec « Drunk diving man », « Give me hit before I go » et « I’m so high » qui restent dans l’esprit standard du groupe. Sans oublier aussi des morceaux plus rock façon années 80 avec par exemple « Why why why » ou « Ain’t your business ». Là on prend de belles claques et on bondit de tous les côtés, une (ou plusieurs) bière à la main.

Conclusion : un album qui fait du bien par où il passe. Le style des chansons est varié et procure par conséquent un intérêt plus conséquent pour l’album mais il manque un petit quelque chose à l’ensemble pour le rendre très bon. On l’écoute quand même volontiers en sirotant quelques mousses ; qu’elles soient brunes, rousses ou même blondes. Pour les formes on s’en fout… on prend sur le tas.
 
Critique : Lionel
Note : 7.5/10
Vues : 5002 fois