Chronique

NARNIA - COURSE OF A GENERATION / Massacre Records 2009

Je me rappelle clairement de mon premier contact avec le groupe. C'était en 1998 avec leur premier album 'Awakening' très néoclassique sur lequel le jeune Carl Johan Grimmark (Rob Rock) faisait des étincelles. Aujourd'hui 11 ans plus tard je me re-penche sur le cas Narnia, voir où en sont nos Suédois.

Après quelques secondes « Sail around the world » nous montre un visage tout à fait nouveau pour moi, puisque Narnia évolue désormais dans un heavy power, plutôt convainquant, qui ma fois est plus que plaisant. N'oubliant pas les passages mélodiques ainsi que les super solos, le Narnia nouveau est plutôt une bonne surprise. « When the stars are falling » va sûrement confirmer les premières bonnes impressions avec un titre plus mid tempo, mais diablement efficace. Quelques souvenirs des anciens temps, durant un refrain mélodique et on continue. Et bien quelle bonne idée il m’a pris d'y revenir.
La title track attaque fort sur un speed tonitruant à t'en détruire les cervicales. Quelques relents à la Divenfire (l'esprit extrême en moins), font leur apparition. « Curse of a generation » est du bourrin contrôlé prêt à déferler en live. « Scared » débute sur des notes douces avant de se finaliser en un mid tempo mélodique fort actuel. Un bon titre qui montre Narnia sous un visage moins abrupt. Un de mes titres préférés.
On retrouve notre heavy power pour un « King will come » de derrière les fagots. Un titre conventionnel comme depuis le début, mais bien fait pour laisser un bon sentiment à son écoute. Un peu de « Rain » en ces temps caniculaires? Ok mais ne vous attendez pas à du rafraichissant car là ça envoie du lourd. Un nouveau titre de métallurgie qui passe sans forcer, avec un super refrain.
Avec « Armageddon », on ne change pas la donne bien au contraire, on enfonce encore un peu plus le clou, pour notre plus grand plaisir. On change de registre pour « One way to freedom » et son mid tempo épique. Un autre bon moment à passer à plusieurs le glaive à la main !
« Miles away » vient vous reveillez si vous étiez en plein rêve de bataille. Un énième titre puissant avec quelques subtilités mélodiques pour rester dans notre bain. Dernière pierre à l'édifice avec « Behind the curtain » qui est un pur moment de métal mélodique moderne, qui comblera les fans.

Conclusion : Un bon album que voici, qui devrait plaire à une très large frange de heavy métaleux modernes et old scholl. Pas d'idées révolutionnaires mais de bonnes chansons à écouter sans arrière pensée. A découvrir.
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 5005 fois