Chronique

BRAINSTORM - MEMORIAL ROOTS / AFM Records 2009

Nos grands Allemands qui montent, qui montent, reviennent deux ans après un fabuleux Downbrust, entaché par une tournée Européenne annulée ! Mais nos gaillards, avec l'envie qui les caractérise, tout fraichement signés chez Afm, nous offrent un opus qui devrait remettre les pendules à l'heure !

Une ambiance des plus austère débute avec « Forsake what i believe ». On semble plonger dans une musique de film avant que n'arrive le premier riff. Un bon mid tempo sauvage pour ouvrir les hostilités. D'entrée Andy B Franck se rappelle à notre bon souvenir en étalant sa formidable capacité vocale. Le son de ce nouvel album semble bien plus brut (pour preuve, la caisse claire de la batterie qui claque sévère !) mais ça passe. Un premier titre sympathique, suivit d'emblée par la plus rythmée « Shiver » qui nous offre un pur titre de Brainstorm. On note que le groupe nous propose une petite évolution surtout au niveau du son en mettant des plus en avant la voix et en rendant le reste plus en ensemble. Une sorte de single au refrain percutant !
Un début très Maiden en version épique nous ouvre « Conjunction of 7 planets » qui se veut être la pièce maitresse de cet opus. Un titre de presque huit minutes qui nous fait voyager au grè des interventions métal, orchestrales et vocales. Après un tel moment « Cross the line » ne fera qu'une bouchée de vous. Un pur moment de heavy rapide qui sur scène va faire son effet !!
Place à un peu de mélodie avec « Nailed down dreams », qui fait un bien fou ! Voilà où le groupe est encore le plus fort !! Frank est tout simplement irrésistible ici ! Par contre la brutale « Blood still stains » semble beaucoup trop prévisible. Un manque flagrant d'inspiration !? Peut-être bien : dommage.
Constatation presque semblable avec « Ahimsa » qui heureusement est sauvée par quelques interventions orientales rafraichissantes. L'intro de « The final stages of decay » me rappelle Edguy (faut-il y voir une intervention de Sascha Paeth?) pour la suite on évolue dans un très bon titre mélodique mais avec toujours cette apparenté Edguy qui subsiste ! Pas que cela soit si dérangeant mais ça surprend ! Reste un très bon titre !
Un gros riff bien méchant déboule pour la power « Victim ». Fini les belles interventions mélodiques, ici ça sent la mort et tout est estampé métal à clou !! De quoi ravir les fans ! « When no one care » reprend un métal plus évident et passe sans apporter plus à l'album. Décidément nos Allemands ont été un poil en panne d'inspiration nouvelle !
On termine ce retour par un « Would you » qui dépote sa mère. Voilà un titre qui envoie avec de bonnes idées. Une fin rassurante qui va mettre des gifles !

Conclusion : même si Brainstorm nous sort un pur album comme il a l'habitude de le faire, force est de constater qu'un moins bien subsiste. Un peu trop facile et desservie par une production qui ne met pas assez en valeur leur puissance. Bref pas un essai raté, mais le groupe peut mieux faire, c'est certain. À ne pas bouder quand même et à voir sur scène avec Primal Fear !
 
Critique : Guillaume
Note : 7.5/10
Site du groupe :
Vues : 4844 fois