Chronique

CRASHDIET - GENERATION WILD / Frontiers records 2010

Il y a des groupes qui ont une vie particulière et riche en rebondissements, c'est le cas de nos Suédois qui arrivent aujourd'hui avec leur troisième album et leur troisième chanteur. Après avoir essuyé une perte tragique (RIP Dave Lepard) et un départ forcé, nos 4 Scandinaves toujours motivés vont de l'avant pour continuer à nous enrichir de leur hard rock enjoué qui succède à deux essais concluants !!

Une alarme « 442 » résonne pour nos avertir de l'ouragan à venir. Celui-ci se nomme « Armageddon » est envoie un bon riff sur un rythme soutenu. Un premier titre dans la droite lignée du combo. Le refrain est un plaisir à reprendre en cœur. Un très bon premier titre que voici. On enchaine rapidement avec du classique mais toujours efficace. « So alive » poursuit sur une veine plus méchante mais toujours aussi enjouée. Décidément le hard rock fait vraiment peau neuve depuis quelques années !! Encore un très bon titre bien mis en valeur par de bonnes idées musicales et des refrains mélodiques et entêtants !
À la suite nous avons droit à la title track « Generation wild ». Une bonne chanson, un mix entre Def Lepards et Motley Crue, mais qui me semble déjà entendue: dommage. Toujours aussi entrainant Crashdiet poursuit sa voie avec conviction. On accélère le rythme pour mettre une bonne gifle sur un « Rebel » décapant ! Malgré toute l'envie qui caractérise nos jeunots, il leur manque un poil de personnalité et un chanteur plus incisif. En tout cas pour arracher, elle arrache !!
Encore une fois un sentiment de déjà vu m'interpelle lors d'un « Save her » à la limite de la ballade.
Une chanson mélodique réussie et accrocheuse. Très courte elle laisse un bon sentiment.
« Down with the dust » repart sur des pistes plus envolées et à grands coups de refrain plein de chœurs marquent les esprits. Sans être extasié on se laisse bien prendre au jeu !
La virile « Native nature » débarque et t'arrache la gueule. Un titre énormément inspiré par Motley Crue (lors du refrain on pense même entendre Vince Neil !), qui déboite mais manque toujours cruellement de personnalité ! En tout cas notre petit nouveau au micro nous offre une très bon perf : peut-être bien le titre de l'album ! À nouveau décidément une intro en arpège très Motley Crue et déjà entendu pour l'énergique « Chemical ». Par contre le refrain est très bien trouvé. Un titre sympa à qui il ne manque pas beaucoup pour être extra !
Plage plus mélodique avec « Bound to fall » qui rappelle Skid Row. Un bon moment changeant avec encore un bon refrain à mettre à leur actif. On termine cette sympathique galette avec « Beautiful pain ». La ballade attendue qui fait son effet avec un côté rentre dedans bien senti. Une bonne chanson qui finie agréablement ce rapide opus.

Conclusion : pour son troisième album Crashdiet fait dans la bonne moyenne, mais à mon avis manque un petit quelque chose pour jouer dans la cour des grands. De plus la rude concurrence (qui plus est Suédoise) n'arrange pas nos amis qui malgré leur énorme conviction, peinent à marquer de gros points. À suivre tout de même en espérant qu'ils trouvent un peu de stabilité
 
Critique : Guillaume
Note : 7.5/10
Site du groupe :
Vues : 5006 fois