Chronique

BLOODY MARY - PARTY MUSIC FOR THE GRAVEYARDS / Valery Records 2010

C’est en cette fin d’année que le groupe Bloody Mary (nom d’un bon cocktail au passage) arrive avec son second effort. La pochette nous laisse présager une musique à l’ambiance rock et agressive aux vues des personnages présents et des couleurs (plutôt lugubres) choisies.

L’album débute avec « Velvet » et un bon riff pour nous plonger dans un heavy metal racé. La voix est agrémentée d’un effet ‘radio’ ce qui donne une dimension sympa pour ce mid tempo efficace. Avec « Better down » on continue la plongée dans ce heavy mélodique mais avec une voix plus naturelle et rauque. Au passage on notera aussi la bonne présence de la basse, bien audible et claquante, sans oublier le traditionnel solo guitare. « Sobibor » arrive tel un ovni, c'est-à-dire avec des bruits façon X-Files, avant de rentrer dans le vif du sujet et nous faire vibrer avec un refrain simple, direct mais efficace.
Même chose pour « Fallen Christ » qui nous donne une sensation de bien être à travers une musique certes à la structure basique, mais bien chiadée. Une intro au piano pour changer et introduire « Somebody to love » avec la voix rauque en appui. La dominance des claviers donne un nouvel intérêt à la musique du groupe et nous prouve que le combo n’est pas encré dans une même texture. Un mid tempo fort agréable. Finit le calme, on repart des plus belles avec « Before you fade ». Ce morceau ferait presque penser à du Rammstein mais avec quand même un peu plus de mélodies ici.

« Dreamer » arrive avec lenteur, dans une ambiance lourde pour déboucher dans un morceau alternant passages rapides et mélodiques à des passages plus posés et mélancoliques. L’avantage du groupe est qu’il ne reste pas encré dans un seul domaine musical et nous le prouve là encore en utilisant beaucoup de sons électroniques pour ce « Gettin’ older ». Ambiance plus rock mélodique mais toujours avec cette nappe de claviers à la sonorité moderne pour donner encore plus de dimension à la musique. D’ailleurs le refrain sera aussi du plus bel effet.
Intro façon Blink182 « All The Small Things » pour « The right way », donnant une envie de sauter à tout va; ce qu’on ne manquera pas de faire quand le couplet arrive et que l’ambiance s’embrase rapidement. « Deathly gone » est plus lourde mais garde toujours cette dynamique due à cette voix si particulière qui quelque temps plus tard laissera place à un bien bon solo à la guitare. Quoi de mieux pour terminer l’album qu’un titre porteurs de mélodies et de dynamisme. Ce « The Reason » conclut l’album de belle manière.

Conclusion : groupe inconnu, Bloody Mary a le mérite de sortir un album fort sympa qui même s’il n’y a rien d’original à le cran de se démarquer de part quelques originalités dont la voix du chanteur. La prod se voit un peu faible mais reste quand même bonne.
 
Critique : Lionel
Note : 8/10
Site du groupe : Site de Bloody Mary
Vues : 4843 fois