Chronique

MANIGANCE – MEMOIRES LIVE / Replica Records 2005

Voilà le live très attendu de notre combo français venu de Pau. Enregistré sur la même tournée et même concert (à l’Elysée Montmartre à Paris) que le live d’Adagio (édité uniquement au Japon ; chronique disponible sur ce webzine), cet album est la deuxième de la série… il ne manque plus que celui de Malédiction. Et oui c’était une tournée 100% française, et qu’est ce que c’était bon. Un live pour la sortie de leur deuxième album « D’un Autre Sang » qui vaut le détour, avec, pour ceux qui ne connaissent pas encore le groupe, un chant en français ! Restons dans les traditions je vous prie.

L’intro sera, vous vous en doutez, celle de l’album « D’un Autre Sang »… j’ai nommé « Mirage » avec un public bien en forme : ça commence bien.
S’enchaîne logiquement « Empire Virtuel ». Le public crie, le morceau démarre et le headbanging nous prend de suite. Salutation de la foule par Didier et c’est parti. Un super morceau, avec le solo au milieu qui met les choses bien en place pour le concert. Ca va être du bon, du gros, du Manigance.
Didier annonce le second titre et c’est « Mourir en héros ». Autant vous dire que le public est bien content et le fait sentir : ça siffle, ça chante. Une superbe ambiance !
Petit retour sur leur premier opus « Ange ou Démon » avec le titre « Comme une ombre ». Un morceau entraînant. Manigance est là, et le fait savoir. Le solo guitare de ce morceau est tout simplement sensationnel en live, et le must est de voir notre ‘petit’ Bruno Ramos jouer ces ‘grands’ solos.
Le four est bien chaud, et le confirme. Que faire alors ? Et bien jouer le morceau qui à servi au titre de ce live, c’est à dire « Mémoire ». Ils ne doutent pas de leur résistance, aucune souffrance ; enfin si, moi j’en ai une à mon cou à forcer de remuer ma tête dans tous les sens. Et ma mémoire s’en souvient de Manigance en live : plus de voix et la cou en feu ! Excellent ! La batterie de Dany doit s’en souvenir aussi à mon avis car vu comme elle se fait marteler…
Qui est « Maudit » ? Personne je le souhaite, mais en tout cas c’est bien le morceau qui arrive et qui ravi le public parisien qui cri et qui montre parfaitement sa présence. Ce qui est plus que bénéfique pour ce superbe morceau. Malgré cette ambiance, Didier bouge la salle en disant qu’à Lyon ils avaient fait mieux… et le public cri bien fort ‘Maudit’ comme l’a demandé Didier : tout simplement super !
Un « Dernier hommage ». Pas déjà quand même. Non non ne vous inquiétez pas, c’est juste en mémoire à leur premier album. Un morceau avec un synthé, maîtrisé par Florent, entraînant et appuyant de belle façon le titre. Un retour à la source pour retrouver de bonnes sensations et se faire encore plus mal au cou. Le passage François / Bruno à la guitare vs Florent au synthé est super. Petit remerciement de Dider et hop on repart.
Et voilà le titre track de leur deuxième album « D’un autre sang ». Là ça fais mal car le morceau est purement et simplement énorme. Il y a des réfractaires dans la salle ? Il y a juste des personnes en feu, avec un sang en ébullition.
« La mort dans l’âme » arrive avec Florent et son clavier pour une ambiance bien calme et reposante. Il faut calmer un peu tout ça quand même. Un morceau chaud pour l’ambiance qu’il donne mais aussi par ses paroles.
Bon maintenant que le calme est passé, comme qui dirait y’a la tempête et c’est Marco qui attaque à la basse pour « L’ultime seconde ». En effet ça repart pour une petit histoire.
Un petit morceau dédié à tous ceux qui luttent pour leur peuple comme le dit si bien Didier. Ils en sont les « Héritier ». Un morceau tout simplement énorme qui a bien fait bouger la salle à Montpellier. Un choix judicieux suivit directement par un « Solo de batterie » bien manigancé.
L’avant dernier titre de ce live « Des mon retour » qui est superbe. Le crime est de n’avoir un show que trop court. On ne renie pas leur talent loin de là et je me souviendrai d’eux.
Le dernier morceau de ce live est leur hit « En mon nom ». Ils ne pouvaient vraiment pas mieux finir ce live.

Conclusion : un superbe live avec un public déchaîné, bien plus que pour Adagio. Un set liste impeccable bien que personnellement je regrette qu’il n’y ait pas eu le titre « Damoclès » de joué. Le son est énorme : on entend tous les instruments parfaitement, le public aussi. Une rondelle à s’offrir et faire tourner dans sa platine sans hésitation. A notre la réédition de leurs deux albums et du mini album chez Replica records.
 
Critique : Lionel
Note : 8/10
Site du groupe : Site officiel de Manigance
Vues : 4860 fois