Chronique

MESSALINE - EVISCERER LES DIEUX / Brennus Music 2013

3ème album pour ce groupe venant tout droit de notre beau pays. Le groupe initie dans du bon vieux Heavy et chante même dans la langue de Molière.

Ouverture de l'album avec un titre de plus de 7 minutes démarrant sur une mini intro acoustique qui nous plonge dans le monde de la piraterie. Le ton est donné; c'est percutant que ce soit par la mélodie ou le texte, le groupe maitrise parfaitement son sujet.
"Errare Humanum Est" alternant passage acoustique et passage électrique. Mention spéciale pour le texte de celle-ci. Probablement ma préférée!
"Incube - Succube" nous propose un intermède instrumental bien réussie et bien placée.
L'album défile toujours aussi enjoué, il n'y a pas à dire, de l'énergie il y en a à revendre. Des riffs, des solos de gratte parfaitement réalisés, une double pédale à souhait et des textes plus masculins les uns que les autres.
"Lilith Requiem" ma deuxième favorite. A écouter à fond et sans modération. Du pur bonheur pour les oreilles. OhohohohOh!!!!
La clôture de l'album se fait sur quelques mots en latin dans un titre de près de 2 minutes ralentissant la dynamique de l'album. C'est une fois de plus, parfaitement maitrisé.

Une belle brochette bien sympathique, j'ai passé un très bon moment à l'écoute de celui-ci de par la qualité des compos et les textes enjoués. Les gars nous offrent là du Heavy Metal français franchement bien foutu. Un condensé de bonne humeur. Une dynamique décapante rappelant joyeusement Trust ou encore nos amis de Stereoxyde. J'espère vous croisez prochainement les gars et vous donne rendez-vous autour d'une bonne bière! Cheers!

Tracklist : 01. La Pire Pirate (tous les chemins mènent au rhum) / 02. Si belle cigüe / 03. Errare Humanum Est / 04. Machiavel / 05. Le naufrage du pinardier / 06. Incube - Succube / 07. L'appeau de chagrin / 08. Sale temps / 09. Callipyges / 10. Lilith Requiem /
 
Critique : Elodie
Note : 7/10
Site du groupe : Facebook du groupe
Vues : 4885 fois