Chronique

MEGADETH - SUPER COLLIDER / Universal 2013

Et bien depuis que Dave Mustaine a dit qu'il pensait que son groupe en avait plus pour longtemps, le voilà à nouveau présent avec un nouvel opus. Il faut dire que les choses marchent tellement bien pour notre rouquin qu'il serait dommage d'arrêter maintenant. A noter, chose importante, c'est la première fois depuis son come back que le même line up est reconduit (petit exploit !!)

Avec un « Kingmaker » en ouverture on est pas déstabilisé tant celui ci ressemble au titre habituel de Megadave ! Un titre sympa et remuant mais qui manque de niaque ! « Super collider » poursuit toujours dans cette veine plus hard rock que Trash (qui me dérange beaucoup), une désagréable impression d'avoir un Megadeth inoffensif avec un dentier émoussé !
Un petit solo dans ta gueule pour introniser « Burn » qui me plait d'avantage. Là on retrouve le Megadeth certes fin des 90' (je m'en fout c'est ma période préférée) mais au moins ça envoie avec envie !! Avec « Built for war » on retrouve bien notre groupe énergique et incisif ! Oui le groupe a encore la niaque finalement !
« Off the edge » ne change pas la donne avec un bien bon titre où la patte Mustaine est des plus présente. Pas le plus original mais ça passe. Petite surprise avec l'étrange mais au final réussi « Dance in the rain ». un mid tempo mélodique très bien fait et je dirais même surement le titre le plus intéressant de cet opus !
On retrouve des 'expérimentations' avec la mollassonne « Bigining in the sorrow », qui plombe l'album surtout après un pareil titre. Ambiance sudiste avec banjo et violon pour « The blackest crow » qui surprend mais au final s'en sort plutôt bien. En tout cas une tentative négociée.
Moment plus conventionnel et rythmé pour un « Forget to remember » entrainant et plaisant ! Oui ici rien d'exceptionnel mais ça fonctionne méchamment ! J'adhère à fond !
« Don't turn your back... » débute telle une ballade bluesy. Encore une fois Dave et sa bande essaient des trucs (ce qui est une bonne chose) mais la suite et tout simplement du pur heavy trash dévastateur à la double pédale qui s'emballe !!! ouf quel titre !
On termine avec une reprise, le très célèbre « Cold Sweet » de Thin Lizzy ici 'Trashisé' et revu par Megadeth qui le fait bien !!

Conclusion : Dave Mustaine poursuit son évolution, retour vers le futur, avec un opus expérimental dans lequel le très bon côtoie le moins bon. Un nouvel essai entre deux mais pas déplaisant pour autant.
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 4889 fois