Chronique

VAMPS - SEX BLOOD ROCK N ROLL / Universal 2013

Voici débarqué tout droit du pays du soleil levant, ce duo de Visual Kei qui arrive en Europe avec une compile de leur deux premiers albums 'Vamps' et 'Beast' (à l'instar de Lordi), pour ainsi faire les présentations.

On débute par un « Devil side » des plus intéressant. Un bon hard rock moderne et calibré ce qu'il faut. Malgré la jeunesse relative de notre combos on sent de bonnes intentions et une bien bonne voix aussi. Vite la suite !! « Redrum » prend le relai avec un titre plus heavy, mais toujours bien prenant.
Par contre « Revolution II » est trop électro pour moi. Même si je sais que c'est ce qu'aiment les fans dans ce genre de groupes, perso j'accroche beaucoup moins. Puis « The past » arrive de manière plus mélodique. Une sorte de single mélancolique bien fichu.
On se retrouve dans du rock teenagers avec « Love addict » qui devrait trouver son public parmi les jeunes en manque de sensations, en attendant que ce soit vraiment dangereux. Toujours baigné dans le même esprit «  Angel trip » continue de nous angoisser par son rock pour ado boutonneux à l'esprit vampirique. Bref ça commence à me gonfler !!
J'ai l'impression que l'on va rester là dedans pour un bon moment puisque « Memories » est du même acabit. Heureusement que son refrain est bien sympathique il sauve cette chanson de l'anonymat. Place à la ballade avec un « Sweet dream » qui risque de faire mal. Un moment d'une très grande douceur qui nous endort plus qu'autre chose.
Changeons de planète avec le « Life on mars? » de David Bowie, qui se passe de commentaire, même si on peut y trouver de l'intérêt. « Vampire depression » et oui ça peut même arriver à des immortels, se la joue plus hard rock et sonne mieux malgré son coté répétitif. On se rapproche des travaux de Jared Letho.
Acoustique et percussion pour introniser « My first last » qui est très bien, une très bonne surprise où l'orient se mêle aux pays des samouraïs pour un résultat extra ! Par contre on retrouve nos habitudes avec un « Hunting II » des plus quelconque.
On finit avec un « Sex blood rock n roll » qui apporte rien de plus. Un essai raté entre hard old scholl et modernisme pseudo électro à vomir !!

Conclusion : Comme dit Danny Glover dans l'arme fatal : « je suis trop vieux pour ses conneries ». Un groupe pour ados surexcités, qui ne se remettent pas de la fin de Twilight. Bref pour les autres passez votre chemin.
 
Critique : Guillaume
Note : 4.5/10
Site du groupe :
Vues : 5015 fois