Chronique

AMORPHIS - CIRCLE / Nuclear Blast 2013

Ces derniers temps, AMORPHIS est réglé comme un coucou suisse… Après « Skyforger » en 2009 et « The Beginning of Time » en 2011, le groupe arrive en 2013 avec le fameux « Circle » toujours chez l’écurie Nuclear Blast. Le combo est-il toujours aussi créatif ou commence-t-il à s’essouffler ? Réponse maintenant :

Avec « Shades of Grey », le groupe commence sur un son lourd avec un Tomi Joutsen rageur qui grunt à la perfection. Quelle puissance dans la voix ! Le contraste avec le refrain, plus aérien et chanté en clair passe très bien !
On quitte un peu le death puissant pour retrouver ce métal rock progressif si typique du groupe avec « Mission ». Le couplet est assez pesant, mais une fois encore, le refrain, avec de très bonnes lignes de chant égaille un peu le tout. En passant : joli solo !
On continue sur la lancée avec un « Wanderer » envoutant et très mélodique où le timbre de Tomi passe colle bien à la compo. De plus la mise en avant des claviers rappelle vraiment que le groupe cherche avant tout la mélodie.
« Narrow Path » et son intro folk et puissante joué à la flute puis repris à la guitare rappelle aussi que le groupe s’inspire de la mythologie nordique, et sur cette chanson, on le sent ! Très bonne réussite, tout comme « Hopeless Days », premier extrait de l’album. Quoi que ce dernier a nécessité plusieurs écoutes avant de me plaire pleinement. Le riff est énorme, mais les lignes de chants se répètent et rendent l’accroche difficile, mais une fois apprivoisé, cette chanson est explosive !!
Comme pour le premier titre, on reprend le chemin d’un truc plus death et plus couillu ! « Nightbird’s Song » alternera des passages folks envoutants et un couplet puissant avec un Tomi plus caverneux que jamais. La fin avec les blast en plus file une bonne claque.
Petit retour en arrière avec une chanson qui aurait très bien eu sa place sur « The Beginning of Time » : « Into the Abyss ». Cela est surtout du au piano et à la flûte qui rappellent vraiment les sonorités de l’album précédent.
« Enchanted by The Moon » est typique du style d’AMORPHIS ; avec ce couplet lourd, limite doom, et avec son refrain hyper mélodique, plus léger. Bon solo à la fin, très véloce, ce qui est assez inhabituel pour le groupe, mais ça ne déplait pas.
Bien que folk en intro, c’est sur une route plus rock que s’engage « A New Day », ultime chanson de l’album. Sympathique car atypique, mais je préfère le combo dans un registre plus puissant, plus agressif !

AMORPHIS ne semble donc pas s’être essoufflé après ces deux années. On a un album assez riche et varié, toujours dans la même veine. On peu dire que cet album est une bonne continuité de « The Beginning of Time » mais pour autant n’égale pas la richesse d’un « Skyforger ».
On reste quand même sur un haut niveau de musicalité et une très bonne maitrise. Une œuvre à découvrir !
 
Critique : SBM
Note : 8/10
Site du groupe : http://amorphis.net/
Vues : 5005 fois