Chronique

MICHAEL SCHENKER - BLOOD OF THE SUN / Collector dream records

Qu'arrive t-il au Schenk !? Il cumule les albums à une vitesse des plus inhabituelles !! Cela fait seulement quelques mois que son dernier opus est sorti qu'en voilà un autre ! Le signe d'une fin proche !? J'espère pas ! En tout cas nous y voilà, avec une collection d'invités prestigieux !!

On débute de la meilleure des manières avec le « Out in the fields » de Gary Moore qui voit le retour du très grand Gary Barden pour un morceau décapant !! Mais dites moi on trouve pas déjà ce titre sur l'album de reprise Heavy hitters !? Mais oui, étrange de constater que beaucoup de titres font partie de cet opus édité en 2005 ! En deuxième position voilà mon titre préféré du blond Germain : « Save yourself » qui est aujourd'hui modernisé avec toujours l'exquis Robin McAuley ! Je me demande quel intérêt ? mais ce titre est tellement monstrueux que je me tais pour en profiter à fond !!
Une intro mythique mais totalement repensée arrive à nos oreilles puisque c'est celle de « Doctor Doctor » de UFO bien sur ! Au chant l'énorme, le magique Jeff Scott Soto fait des prouesses comme d'hab ! Même si cette chanson n'a jamais vieilli elle se trouve rajeunie grâce à cette voix, mais quelle voix ! Le « War pig » de Black Sabbath est à l'honneur avec Tim Owens mais malgré toutes les bonnes intentions ne ressort pas aussi bien que prévu.
Sebastian Bach arrive et se déchire la voix sur « Fiding my way » de Rush. Sa fait deux fois que le Canadien rend hommage au répertoire des maîtres du prog. En tout cas cela permet à Michael de se faire plaisir avec sa Flying V. Changement de registre avec « All shook up » du King (Elvis Presley pour les plus jeunes) et Joe Lynn Turner dans son rôle. Sympathique.
« Blood of the sun » voit le grand Leslie West prêter main forte au guitare hero pour un résultat tout à fait satisfaisant. Cette fois ci pas de doute possible avec le « Money » des Pink Floyds envoyé par un Tommy Shaw très à l'aise. Mais encore une fois il manque un petit quelque chose. Mark Slaughter déboule pour le rock furieux « I'm not talking » des Yardbirds !! Et voit Mr Schenker en faire des tonnes pour rendre hommage à Jeff Beck.
Nazareth est à l'honneur avec leur tube « Hair of the dog » et un Paul Di Anno toujours aussi fatigué (quand tu penses que ce titre à été enregistré il y a presque 10 ans ça calme). Mr Bach revient le temps d'un « I don't live today » du génial Jimi Hendrix. Proche de l'original mais bien repris. On reste dans la même période avec le « Politician » de Cream. Un blues incendiaire avec un Schenk aux anges. A noter que c'est Jeff Pilson qui s'y colle.
On termine avec les versions instrumentales de «  Doctor, Doctor » et « War pig » qui n'apporte pas plus que de la guitare à outrance.

Conclusion : Michael Schenker semble vouloir profiter de sa verve retrouvée pour rééditer un opus déjà paru (et passé inaperçu) rehaussé de quelques nouveautés. Why not ?. Un bon moment à passer avec ces reprises là
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 4860 fois