Chronique

MAGNUS KARLSSON - KINGDOM OF ROCK / Frontiers records 2015

Le génie Suédois revient pour un deuxième album solo pour mon plus grand plaisir. Étant des plus admiratif de son travail dans les multiples projets auxquels il a participé j'ai hâte de voir ce que vaut cet opus, pas vraiment attendu mais j'espère aussi bon que le premier ?

On débute de manière habituelle par un « Kingdom of rock » bien sympathique appuyé par le puissant organe de Jorn Lande qui est ici comme un poisson dans l'eau (ça rappelle évidement Allen/Lande). Un début des plus plaisant qui se poursuit avec la plus rythmée en enjouée « Out of the dark » et un certain Jakob Samuel des Poodles qui explose tout !!! Une petite tuerie qui fait du bien !!!!
« No control » prend le relais, avec un Joe Lynn Turner qui semble rajeunir (après Avantasia), dans un Aor plein de belles mélodies qui laisse le sourire béa sur notre visage !!! Que du bonheur !!!! Changement de style avec « When the sky falls » qui voit un autre ancien, Tony Martin, tenir le micro, sur un Mid tempo épique comme Magnus sait nous les cuisiner !! À nouveau une petite tuerie à se mettre entre les oreilles.
La jolie voix de David Readman arrive pour « Angel of the night » qui n'est pas la ballade comme tous les signes pouvaient le montrer mais bel et bien une cavalcade des plus appréciable sur laquelle le blond Anglais fait des étincelles (comme à son habitude!!) Rien à jeter à nouveau !!! Place à peut être le titre le plus faible de l'album : « I'm coming for you », une sorte de titre mélodique avec Magnus au chant mais qui manque d'accroche. Un petit raté ça arrive.
Les choses reprennent pour le meilleur avec « Another life » et Rick Altzi pour là encore un sacré morceau qui met la pêche !!!! Un petit coté médiéval et c'est parti pour faire la fête !!! « Never look away » continue avec Tony Harnell qui fait le taf avec talent sur un titre rythmé mais là aussi un poil en dessous du reste. Reste un refrain efficace qui fait son effet.
Petite surprise sur « A heart so cold » qui voit Harry Hess (Harem Scarem) au chant, pour mon plus grand plaisir et qui s'occupe de la ballade avec tendresse et brio.
Non je déconne c'est un putain de hard rock décapant sur lequel Harry est splendide !!!! ça fait mal un titre pareil !!! Seule invitée féminine de l'album Rebecca De La Motte nous livre une belle prestation (proche de ce qu'une Sharon Den Adel peut faire) sur « The right moment », enfin la ballade de l'opus, qui est sympa sans plus. On termine avec « Walk this road alone » et Magnus sur une conclusion des plus convaincante, qui permet de profiter une dernière fois de l'immense talent de ce compositeur de génie !!!

Conclusion : Pour son deuxième effort et malgré l'effet de surprise passé Magnus a réussi à nouveau à faire de l’excellent travail bien aidé par des invités hors pair qui nous procurent un plaisir immense !!! Pourvu que ça dure !!!
 
Critique : Guillaume
Note : 9/10
Site du groupe :
Vues : 4905 fois