Chronique

INEPSYS - THE CHAOS ENGINE / Brennus Music 2016

Nous voici partis à la découverte de ce groupe Français qui en 2011 sortait son premier opus. Le voici revenu aujourd'hui pour un 2ème essai que je vais découvrir pour vous

L'album se lance avec « Prelude to chaos » qui est une instrumentale. Le groupe évolue dans un métal progressif très proche d'un Dream Theater actuel (Train of trough) et passe plutot bien. A la suite « King of the hill » et ses riffs très Metallica poursuit l'aventure. Petit hic je trouve que la voix de Jerome Rollat manque de personnalité et son accent Anglais laisse à désirer. Un premier titre sans grand plus.
« Wake up and shine » débute sur une intro calme avant un riff bien heavy, mais vite détruit par un chant qui m'agace. Désolé mais là c'est trop pour moi, je n'y arrive pas du tout. Je zappe. J'espère que « Virtual feelings » va ratrapper le coup ! Mais il semblerait que les défauts du groupe persistent. Une fois de plus désolé mais je trouve les compos super froides et sans intêret. De plus l'invitée féminine ne sauve en rien les choses !! Décidément pas de bonne nouvelle.
Place à la deuxième instrumentale avec « The eye of horus » qui apporte son lot de démonstrations stériles. Pas vraiment passionnant. « A void between us » enfonce le clou mais pas dans le bon sens malgré la bonne volonté de nos Frenchies ça ne fonctionne définitivement pas !!
Nouveau début calme pour « Mother earth », qui est la ballade de l'album mais plombée par un chant insupportable !! Maintenant il faut s’accrocher car voici « The die is cast » et ses 30 minutes !!!!!! Quelque bonne idée mais rien a sauver.
On termine par une reprise et pas des moindres avec le « Pull me under » de Dream Theater !! Heureusement que la base est bonne...

Conclusion : Je n'aime pas être méchant, mais là pour moi ce fut clairement une perte de temps. Musicalement le groupe ne propose rien d’intéressant et le chant vient tout achever. Donc désolé mais sur ce coup là je passe la main, .
 
Critique : Guillaume
Note : 4/10
Site du groupe :
Vues : 4836 fois