Chronique

BLANC FACES - BLANC FACES / FRONTIERS RECORDS 2005

Un nouveau groupe de rock mélodique US débarque sur notre continent créé par les frères Le blanc (d’origine Française ?). Robbie (chant guitare) et Brian (basse) nous présentent leur 1er album éponyme produit par Dennis Ward (Pink Cream 69 / Adagio / Angra) qui va faire ‘rocker’ vos enceintes.

« Here’s to you » ouvre le bal par une mélodique typiquement rock mélodique FM : petite guitare sympatoche, synthé en fond et mélodie super douce. La voix de Robbie est bien bonne, un brin écorchée qui lui donne du charme, le refrain hyper calibré se retient (trop) facilement. Malgré tout ça accroche grave !
Petit piano à la Brian Adams pour « Edge of the world », une sorte de ballade rock au refrain énorme porté par un Robbie excellent, qui te rentre dans la tête et ne te lâche plus : exquis.« We’ll make the best of it » pur mid tempo FM est agréable avec toujours ces refrains calibrés. Certes cela n’invente rien mais franchement je trouve ça bien sympatoche. « Stranger to love » est la 1ere ballade un poil rock Elle te donne envie de rester là dans les bras de ta moitié, enlacés fort l’un contre l’autre. Un agréable moment pour mélodistes avertis.
Aller un peu de bon rock bien rythmé avec « Turn this world around » qui décape : tu commences à bouger ton cul et à prendre ton balai comme micro pour chanter le refrain, et enfin jouer les guitares héros pour le solo. Ah que c’est bon.
Petite ballade rock avec « It’s little too late » Robbie apporte beaucoup grâce à son timbre de voix qui t’ensorcelle. Encore un bon moment. « Staying power » débute sur un bon riff bien hard très 80’ presque à la Survivor. Le refrain quand à lui rappelle Bon Jovi en plus hard. Un bon titre qui respire les années 80 à plein nez et qui te régale comme c’est pas permis.
Autre mid tempo avec « Where do i go from here » calme et ultra mélodique. Elle délace l’auditeur après la tornade qu’on a eu . Dommage elle casse un peu l’ambiance. Alors que « Beneath this heart » reprend le rock mélodique FM au gros refrain accompagné de chœur : voilà ça se réveille.
« Pray for me » 2eme ballade, plus calme et plus douce que la première se laisse écouter et apprécier grâce à un Robbie décidément très bon chanteur. Ah la la quels lovers ces ricains. On reprend avec du bon rock mélodique pour « Sorry for the heartache » (il est mignon) qui décape bien aussi. On reprend notre balais pour se prendre un instant pour Robbie et ne pas arrêter de remuer son arrière train, et le solo exécuté par Butch Taylor sonne aussi bien sur notre manche à balai derrière la tête, à genoux devant sa glace (que celui qui n’a jamais fais ça me jète la première bière).
Pour finir c’est « We will rise » qui sonne très Whitesnake sur les premières notes. Ce mid tempo ultra mélodique achève le bal sur une note super sympa en espérant que cela ne s’arrête pas là.

Conclusion: Un très agréable album de rock mélodique pour tous les amateurs de ce style avec un bien bon chanteur. 2 frères qui nous offrent 12 bon titres pour un été mélodique. A découvrir d’urgence si vous aimez Journey, Boston, Foreigner .
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Vues : 4625 fois