Chronique

LORDS OF BLACK - II / Frontiers records 2016

Tiens un nouveau groupe venu d'Espagne qui plus est signé chez Frontiers, chose assez rare pour être soulignée. J’avoue que je découvre à peine ce groupe qui a la particularité d'avoir été produit par Roland Grapow (Masterplan). Donc c'est parti.

Une intro aussi ambiante qu'inutile « Malevolently beautiful » nous accueille avant qu'un riff bien heavy et moderne arrive pour « Merciless » qui envoie des pieds et rappelle inévitablement Masterplan. Le son de cet opus est très bon et les compos efficaces à souhait.
On poursuit dans la même veine avec « Only one life away », qui apporte son lot de matraquage. A noter un bon chanteur à la voix puissante Ronnie Romero, qui, pour la petite histoire a été choisi par Richie Blackmore pour les concerts de Rainbow de cet été.
« Everything you're not » qui débute sur un petit piano gentil, nous surprend. Mais rassurez vous ça ne reste pas ainsi, et les guitares déboulent pour un mid tempo mélodique très réussi bien mis en valeur par une voix des plus intéressante qu'il va falloir surveiller. Après ce petit moment agréable le groupe poursuit sur un « New world's comin' » rythmé mais très mélodique qui est un vrai régal. Alors oui à aucun moment le groupe ne révolutionne quoi que ce soit mais ça marche et c'est bien là le plus intéressant.
« Cry no more » et son ambiance festive alternent les sensations dans cet opus dédié au heavy métal pur souche. Rien de transcendant mais ça fonctionne. Avec « Tears i will be » on a affaire à un titre un peu remplissage, qui n'apporte pas un réel intérêt malgré son refrain sympathique.
La pachydermique « Insane » arrive en gardant des couplets calmes qui la rendent digérable. Malgré quelques qualités ça sent le célèbre ventre mou. Le rythme effréné se rappelle à nous avec un « Live by the lie, die by the truth » qui envoie sévère sans trop en faire et permet de se headbanger comme en concert. Hum que c'est bon !!
Intro à la guitare acoustique pour « Ghost of you » qui est un mid tempo typique du style et qui malgré son manque de surprise passe bien. À noter quelques évolutions bien senties durant la chanson ! La tempête refait surface le temps d'un « The art of illusions part III : The Wasteland » qui est sympa, même si je ne peux pas la comparer aux deux premières parties.
On termine avec un rentre dedans « Shadows of war » taillé pour le live qui ne fait pas de détail !!

En bonus deux reprises : « Lady of the lake » de Rainbow, fidèle à l'originale et qui donne une idée de, à quoi s'attendre cet été puis « Innuendo » de Queen, là aussi très fidèle sur laquelle Ronnie s'en sort quand même bien.

Conclusion : Avec ce deuxième opus nos Ibériques nous ont pondu un sacré album de bon heavy métal qui plaira à coup sûr aux fans du genre!! Vous aimez Masterplan et Firewind courrez vite découvrir cette nouvelle sensation
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 5395 fois