Chronique

REDEMPTION (Fr) - THREE OF A KIND / Autoproduction 2021

Redemption a l’originalité d’être un trio familial. Composé d’un père et de ses deux fils, la famille Kuhn nous avait offert deux EP : « Live and Loud » sorti en 2018 et « Angel » l’année suivante. Deux ans plus tard, le combo récidive aujourd’hui avec ce premier album qui montre un groupe qui sait ce que rock’n’roll veut dire. « Three Of A Kind » démarre pied au plancher avec un « Welcome to the Wild » qui nous emballe. La machine ne s’arrêtera ensuite jamais. Rien à dire : c’est carré, efficace, ultra bien foutu. On ne s’ennuie pas une seconde durant les quarante minutes que dure ce disque avec des compos aiguisées comme une lame et un sens du rythme quasi parfait.

Redemption nous rappelle le Metallica première période, un Metallica malheureusement depuis longtemps disparu. On a plaisir à ce que de nouveaux groupes se montrent aujourd’hui capables de perpétuer l’héritage maintenant que la bande à Hammett n’y arrive plus elle-même.

Redemption a un son qui rappelle celui du trash 80’s, un son que l’on a plaisir à réentendre, surtout que le trio a su y ajouter une prod moderne qui fonctionne on ne peut mieux. Car si le disque a un petit côté 80, il n’est pas pour autant un album vintage.

On a affaire ici à un disque d’amoureux de la musique fait pour les amoureux de la musique. Redemption est une belle machine, bien huilée. Et lorsque le père et ses fils n’évoquent pas Metallica, ils nous font penser au meilleur de Mötorhead ce qui avouons-le, n’est pas mal non plus. On est d’autant plus impressionné par ce groupe que Rod le benjamin de la famille n’a que treize ans. Mais comme on le sait, le rock’n’roll n’est jamais une histoire d’âge.

Entre trash, metal classique et rock’n’roll, cet album a bien du charme. Il sonne comme le disque idéal pour rouler à fond sur l’autoroute en direction des vacances.
 
Critique : Pierre Arnaud
Note : 8/10
Site du groupe : Page Facebook
Vues : 4643 fois