Chronique

FEAR FACTORY - AGGRESSION CONTINIUM / Nuclear blast 2021

Voici enfin le nouvel album de l’usine de la peur !!! Prévu pour 2017, celui-ci a dû être repoussé pour des raisons extra-musicales qui ne nous intéressent pas ici. Il reste juste deux choses importantes : 1- il est enfin disponible et 2- c’est malheureusement le dernier avec son chanteur emblématique Burton C Bell. Allons enfin découvrir cela.

C’est en disant que nous sommes la résistance que débute « Recode » qui est du pur Fear Factory !! Un morceau d’une puissance énorme qui envoie sévère et démontre que Dino Cazares en a encore sous le pied ! Un super début ! Pour la suite « Disruptor » débarque en mode bien plus méchant. Heureusement que le refrain mélodique apporte un peu de lumière. Qu’est-ce que ça dépote mes amis !!
Place à « Aggression continuum » qui avec ses quelques orchestrations font monter la pression ! A nouveau c’est un rouleau compresseur qui s’abat sur vous et pourtant vous êtes heureux ! A noter un Burton qui envoie des vocaux bien chargés et qui prouve qu’il est bien le vrai front-man du groupe (même si Dino nous prédit un grand nom pour son remplacement). Un peu de ‘légèreté’ avec « Purity » qui se veut bien moins rentre dedans et fait un bien immense.
On retrouve du plus habituel avec « Fuel Injected Suicide Machine » qui est du pur Fear Factory sans grand plus (ce n’est pas pour rien que ce fut le premier titre mis en avant). Efficace à défaut d’être magistral. Voyons ce que « Collapse » a à nous proposer. Un gros riff dans ta gueule, c’est déjà ça de pris, puis la machine repart de plus belle avec du lourd et sombre qui fait froid dans le dos !
On accélère le rythme pour te pulvériser les cervicales avec « Manufactured Hope », qui devrait cartonner en concert !! Une vraie machine de guerre prévue à cet effet !! « Cognitive Dissonance » ne ralentit pas le rythme et te fait une deuxième mandale alors que tu as déjà du mal à te remettre de la première. Je suis vraiment rassuré quant au niveau du groupe qui n’avait pas été à la hauteur ces derniers temps.
On retrouve du plus cool avec « Monolith ». Ne vous inquiétez pas, cela reste du très bon Fear Factory ! Un autre visage qui permet de reprendre son souffle dans cette avalanche de puissance dévastatrice ! On clôt ce chapitre avec « End Of Line », du FF à 100% qui déchausse les dents !! Un opus dont le groupe peut être hyper fier surement l’un des meilleurs !

Conclusion : pour ce nouvel album tant attendu, nos musiciens y ont mis tout leur cœur bien aidé par une production monstrueuse. Une vraie réussite qui fait du bien et rassure même si malheureusement le pilier Burton a quitté le navire. Un chant du cygne pour notre hurleur à la hauteur de son talent !
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 4632 fois