Chronique

MASTODON - HUSHED AND GRIM / Reprise records 2021

Premier double album pour nos Américains, qui rendent ici hommage à leur feu manager Nick John brutalement décédé d’un fichu cancer. Un voyage intimiste, où certes la mélancolie sera présente mais surtout l’immense talent de nos 4 gars. Prêts à plonger dans un univers particulier !?

La batterie de Brann Dailor ouvre « Pain with an anchor » qui nous envoie dans l’univers plus Psychédélique, du groupe. On peut déjà noter une production monstrueuse et un travail de titan sur les voix de nos 3 chanteurs !!! « The crux » débarque avec plus de rythme et de hargne. Un titre sur lequel notre pieuvre Brann se fait plaisir !
« Sickle and peace » se veut plus soft avec majoritairement des guitares en son clair. Un esprit plus Pop qui montre l’étendue de l’éventail musical du groupe. Début ambiant pour « More than i could chew », qui voit débarquer de grosses guitares bien lourdes. Un titre puissant qui ne laisse pas indifférent !
Pour « The beast » on trouve quelques effluves Bluesy du plus bel effet, pour des couplets calmes. Heureusement quelques moments plus énervés viennent traverser cette chanson. Une ambiance Psyché ouvre « Skeleton of splendor », pour un effet garanti. Un superbe moment de musique.
La plus rock « Teardrinker » arrive et remet du baume au cœur. Une sorte de single taillé pour les radios, qui fait fureur ! Le Métal revient avec un « Pushing the tides » ravageur qui fait du bien ! Un titre court mais intense.
A la suite « Peace and traquility » retrouve l’univers plus habituel du groupe avec ses moments Métal et planants à plusieurs voix. Un titre qui perso me fait rêver. Une sorte d’interlude chanté arrive avec « Dagger » au rythme étonnant et à l’ambiance tribale, surprenant. Encore une belle réussite musicale.
« Had it all » est une ballade sublime à l’ambiance pesante et au chant habité traversée d’un solo lumineux. Un très grand moment de musique qui laisse sans voix ! « Savage lands », envoie des pieds avec ferveur et t'en fait taper par la même occasion ! Un titre puissant et sauvage !
« Gobblers of dregs » reste dans le Métal mais plus progressif pour un rendu exceptionnel ! Le groupe s’est vraiment surpassé pour cet opus ! On calme le jeu avec « Eyes of serpents ». Un titre là aussi de très haut niveau qui me laisse sur le cul !
Le voyage se termine avec « Gigantium », une fin parfaite avec ce Mid Tempo lourd et planant à la fois. Quels talents mes amis et quelles implications vocales de nos 3 lascars.

Conclusion : et bien que de qualités et de variétés ici ! Jamais Mastodon n'est allé aussi loin et montre l’étendue de son œuvre avec un talent immense ! Un album qui va rester dans la carrière du groupe qui a déjà de très beaux joyaux !
 
Critique : Guillaume
Note : 9/10
Site du groupe :
Vues : 80 fois