Chronique

EPICA - OMEGA LIVE / Nuclear Blast 2021

Les deux années passée n’ont pas été clémente avec l’industrie musicale. La vraie. EPICA a offert au monde un très bon « Omega » plus tôt cette année et arrive avec un live stream XXL sobrement nommé « Omega Live ».
Je n’ai ici que le son, c’est pour ça, vous verrez, que ma chronique n ‘est pas tout à fait représentative du live qui d’après les teaser semble être un vrai spectacle à grande échelle, il faudra que je l’achète… Et voilà ! Fanboy le retour.

En toute logique c’est la très belle introduction « Alpha : Anteludium » qui ouvre le bal. Je ne m’éterniserai pas dessus c’est la même que sur le CD. Bien évidemment « Abyss Of Time » suit et sera parfaitement exécuté par le groupe. Ce morceau passe toujours aussi bien.
« The Skeleton Key » continue sur la lancée et est toujours aussi sympathique. Léger saut dans le temps pour arriver à « Unchained Utopia » qui me rappelle de bons souvenirs mais peut-être pas autant qu’ « Obsessive Devotion »… Ahhh mes années fac… Quelle cure de jouvence octroyée par un son magnifique et un groupe en forme. Le mix et mastering sont d’excellente qualité (c’est plus facile sans le public vous me direz mais tout de même)

Je suis un peu le cul entre deux chaises. D’un côté la setlist est bonne, les voix nickels, les soli parfaitement exécutés, mais j’ai en fait plus l’impression d’écouter un best of… D’où ma recommandation : regardez ce live, toute la richesse est dans les visuels et les les travaux du groupe pour justement faire un show à la hauteur de leur talent.
Bon, fin de la parenthèse. Je continue mon écoute et découvre, surpris, « In All Conscience », bonus track apparaissant sur « Quantum Enigma ». Sympathique mais pas indispensable (d’où l’appellation « bonus »?).
C’est « Victims Of Contengency » qui remonte vigoureusement le niveau avec toujours autant de punch ! Bon sang que ça envoie du lourd mes enfants !
Le groupe offre là quelque chose qu’il est difficile de faire en tournée « classique », à savoir enchaîner deux morceaux de 13 minutes. En effet il vont jouer « Kingdoms of Heaven – Part 1 : A New Age Dawn V » et « Kingdom Of Heaven - Part 3 : The Antediluvian Universe ». Gros pavé qui passe mais avec un peu de difficulté. Again : VOIR le live. Les orchestrations sublimes passent toujours aussi bien !

Et c’est là que les surprises (bonnes) arrivent : « Rivers – A Capella » (que vous trouverez dans l’édition collector de « Omega » me transcende toujours autant. Quelle beauté !
Et « Once Upon a Nightmare » où l’orchestration est remplacée par un sublime solo parfaitement exécuté par Isaac. Juste magnifique. Quel moment !
On termine ce live avec des morceaux plus directs et bien choisi avec « Freedom – The Wolves Within », « Cry for The Moon » (qui me fait encore voyager dans mon passé) et « Beyond The Matrix » pour clôturer avec « Omega – Sovereign Of The Sun Sphere » comme si se doit.

Quel verdict ? Et bien… j’en sais rien. Le CD a des allures de best vu qu’il n’y a pas de public. Tout ce que je peux dire c’est que si je me cantonne à la qualité audio, au choix des titres et leur interprétation c’est impeccable ! Mais nous n’avez ici que la partie émergée de l’iceberg. Avec le show en plus, là vous allez décoller !

Setlist :

1. Alpha – Anteludium
2. Abyss Of Time
3. The Skeleton Key
4. Unchained Utopia
5. The Obsessive Devotion
6. In All Conscience
7. Victims Of Contengency
8. Kingdoms of Heaven – Part 1 : A New Age Dawn V
9. Kingdom Of Heaven - Part 3 : The Antediluvian Universe
10. Rivers – A Capella
11. Once Upon A Nightmare
12. Freedom – The Wolves Within
13. Cry for The Moon
14. Beyond The Matrix
15. Omega – Sovereign of The Sun Spheres
 
Critique : SBM
Note : 8/10
Site du groupe : Site Officiel
Vues : 4866 fois