Chronique

SAINT DEAMON - LEAGUE OF THE SERPENT / Afm Records 2023

Les démons reviennent tel un fantôme inespéré. Après un retour en fanfare en 2019, le groupe a subi comme tout le monde la crise sanitaire, ce qui ne leur a pas permis de défendre pleinement leur album « Ghost » . Mais la motivation de Jan Thore Grefstad et ses comparses a tenu le coup et leur a même permis de signer avec Afm Records.

Le premier extrait, et aussi premier morceau de l’album « At Break Of Dawn » nous fait replonger dans l’univers musical du groupe comme une piqure de rappel pour ceux qui auraient oublié, mais aussi comme bonne mise en bouche pour ceux qui découvrent la formation. C’est du ‘pirate’ power metal énergique et mené de main de maitre par un Jan toujours aussi puissant et impeccable au chant. Le titre éponyme continue cette avancée dans un univers musical connu mais que l’on apprécie grandement. Ça fuse, les rythmiques sont plus prononcées et donne une profondeur supplémentaire au titre.
C’est d’ailleurs la seule innovation ‘majeure’ de l’album si l’on puis dire. Le groupe l’assume et présente ce « League Of The Serpent » comme une remise à jour ou une version 2.1 de l’univers des démons (la version 2.0 ayant été réalisée sur l’album précédent avec le changement de line-up - cf notre chronique).

Ce qui est fort c’est que même si l’on sait à quoi s’attendre, et ce sans même une grande surprise, ces onze morceaux retentissent à l’unisson, nous faisant passer cette écoute avec un plaisir non caché et bien plaisant. Il y a quand même une surprise avec le single « Load Your Cannons » qui au moment de son écoute m’a donne du file à retordre côté refrain. Non pas qu’il est mauvais / faible, loin de là même. En fait, si l’on ne se porte pas attentivement sur les paroles on croirait entendre le refrain du générique des Powers Rangers « Go Go Power Rangers …» Prenez la chanson, faites le teste et sortez vous ça de la tête… Bon courage haha !
Il y a bien entendu quelques coups de coeurs comme par exemple la captivante « A Lie To Be Undone » qui avec ses six minutes est un concentré du savoir faire et du potentiel du groupe. Ou encore « Gates Of Paradise » plus nerveuse.

Ce « League Of The Serpent » permet à Saint Deamon de montrer qu’ils sont toujours là et qu’il en ont encore sous le coude. C’est plaisant et bien fait. Maintenant il faut concrétiser tout ça !
 
Critique : Lionel
Note : 7.5/10
Site du groupe : Page Facebook du groupe
Vues : 370 fois