Chronique

PAIN - I AM / Nuclear Blast 2024

Enfin !! Il a fallu 8 longues années à Peter Tägtgren pour revenir sur le devant de la scène avec son projet indus PAIN. Il faut avouer que le gars a un emploi du temps de ministre mais maintenant apparemment libéré du gros projet Lindemann.
Bref, après l’excellent « Coming Home » et après m’avoir pas mal hypé avec « Party In My Head », voilà qu’en ce mois de mai déboule ce « I Am » de l’écurie Nuclear Blast.

On entre directement dans le vif du sujet avec du très lourd et un growl d’outre tombe, voici « I Just Dropped By (to Say Goodbye) », entre électro et riff incisif, on est dans du PAIN pur jus !! Le titre pulse bien et fait son effet, c’est parfait pour lancer la galette ! Un beau violon, très mélodique lance « Don’t Wake The Dead », assez mid-tempo, calme sur les couplets, mais plus épique sur le refrain. Le titre passe bien mais rien de bien innovant ou novateur. Bah… Tant qu’on jump dans son salon c’est que c’est bon non ?
« Go With The Flow » est plus atypique dans son genre, plus électro pop année 80 dans son lancement, mais avec toujours ce rythme entraînant que Peter maîtrise avec PAIN. Sa voix est assez grave, il en est presque méconnaissable. Mais point d’inquiétude, on revient dans du bon gros son avec ses sonorités électros pour « Not For Sale » avec son texte acide et son ambiance délectable. Quelque part j’y ressent un peu de Manson, mais c’est perso. Ça passe crème et c’est ce qui compte !
On arrive à mon titre !! « Party In My Head », comme je vous disais, m’avait hypé et je confirme !! On est au même niveau d’excellence que « Great Pretender » ou « Pain In The Ass » !! Excellentes lignes de chant, mélodies, du riff pour headbanger !! Putain il sait y faire le Peter (bon ça on le savait déjà ) et on aime ça ! Ce titre est le parfait trait d’union entre cet album et son prédécesseur !!
Le titre éponyme pose un peu plus l’ambiance avec un mid tempo calme et mélancolique. Sympathique mais dispensable, surtout après la claque précédente. Point d’inquiétude on revient à du bon son lourd et électro avec « Push The Pusher » qui passe bien, notamment sur le refrain !
On alourdi le tout pour « The New Norm », et c’est là que je me rend compte que Peter aime jumper ! Putain cette énergie, cette envie de bouger en écoutant ces titres, c’est presque magique ! Ultra simple mais tellement addictif ! Et on va encore un peu plus loin dans la violence avec « Revolution », qui semble vouloir taper plus fort, mais le titre s’essouffle malheureusement en cours de route. « My Angel », plus épique et envoûtant charme par le chant français de Cécile Siméone. Musicalement pas révolutionnaire mais finalement superbe avec ce duo inattendu !
On termine avec « Fair Game », sympathique, calme pour finir l’album mais dispensable.

Notre cher suédois nous offre ici un album assez bon, mais comme son prédécesseur, s’essouffle un peu sur la durée. Il y a malgré tout d’excellent titres, des très grands titres même, mais noyé dans des morceaux plus dispensables. Mais ne chipotons pas, ça s’écoute vachement bien !
 
Critique : SBM
Note : 7.5/10
Site du groupe : Site Officiel
Vues : 123 fois