Chronique

BON JOVI - FOREVER / Universal music 2024

Cela fait 4 ans que le dernier album du groupe est sorti et pourtant le temps m’a semblé passer si vite tant j’adore 2020 ! Oui mais Jon Bon Jovi ne compte pas s'arrêter là et malgré une rumeur d’un retour du roi Ritchie Sambora c’est bel et bien sans lui que le combos du New Jersey sort ce nouvel opus. Alors va t’il détrôner son prédécesseur??

1er titre et 1er single “Legendary” est du pur Bon Jovi actuel, un titre facile à écouter et à retenir qui fait son job sans nous transcender quand même. La guitare acoustique reste en avant avec “We made it look easy”. On sent vraiment la patte Jon Bon Jovi sur ces titres mais il nous manque celle de Ritchie.
Enfin du Rock avec “Living proof” qui nous ressort même la talk box pour nous rendre nostalgique. Et vous savez quoi ? ça marche du tonnerre et on reprend ce titre en cœur avec un sourire béa. On poursuit avec “Waves” et sa bonne guitare Rock très vite éteinte, pour faire place à une ballade sans plus. Quand on connaît l’immense talent du groupe pour ces moments là, ça fait mal au cœur.
Le Mid tempo “Seeds” remet un peu le Rock en avant sans trop en faire. Plus basé sur la voix de Jon et de beaux arrangements ce titre mi-figue, mi raisin peine à me convaincre. “Kiss the bride” n’est pas une reprise de Sir Elton John (dommage) mais une douce et tendre ballade. Un moment de calme réussi.
Ambiance déjà vue pour “The people’s house”, qui passe bien et donne le sourire. Là aussi le groupe cherche à jouer sur notre nostalgie et ça fonctionne encore. Autre single avec “Walls of Jericho”, qui fait encore le job. Le sens de l’écriture chez nos Américains reste imparable. Un bon titre qui rassure.
Nouvelle ballade avec “I wrote you a song” qui se rapproche de l’influence majeure de Jon : The boss Bruce Springsteen !! Rien d’exceptionnel mais elle fait son effet. Du pur et dur Bon Jovi avec “Living in paradise”, qui semble calqué sur des titres similaires. Heureusement on se laisse encore prendre au jeu.
Avec ma “My first guitar”, nous avons droit à un titre sans grand plus malgré tout le cœur que Jon y met. On termine par “Hollow man”, une dernière ballade qui ne sauve pas vraiment les meubles malgré encore une fois un sublime travail de Jon au chant.

Conclusion : pour son 16ème album Bon Jovi n’a pas vraiment réussi son coup et semble tourner à vide. Heureusement quelques moments nostalgiques font encore effet tout comme certaines ballades mais le groupe semble en manque d’idées. Peut être qu’un retour de Mr Sambora serait une bonne idée.
 
Critique : Guillaume
Note : 6.5/10
Site du groupe :
Vues : 5710 fois