Chronique

CACTUS – V / ESCAPI MUSIC 2006

Voici le retour d’un très vieux groupe Cactus, sous ce patronyme piquant se cache le projet de Tim Bogert et Carmine Appice, de Vanilla Fudge qui revient après près de 30 ans d’absence.Mais à quoi doit-on s’attendre avec ce V ? On entame les hostilités avec « Going time » un rock bluesy armé d’un harmonica. Que dire d’un tel groupe : une certaine pêche, des compos qui fleurent bon le rock des 70’s, bref rien de bien nouveau. On se laisse prendre par cette voix qui lorgne par moment vers un Ronnie James Dio et me rappelle le groupe Elf ,avec son cousin David « Rock » Feinstein. « Muscle and soul » continue avec des faux airs de Michael Schenker, sympa mais ne décolle réellement jamais, par contre le boogie « Cactus music » va vous faire remuer avec son rythme endiablé. « The groover » débarque pour un blues de qualité qui là aussi replonge son auditeur il y a plus de 30 ans en arrière. « Hi in the city » poursuit avec toujours cette impression de revisiter les standards des grands des 70’s. « Nite to days » est un blues, un vrai entre Eric Clapton, B.B King et Jimmy Page. Un moment intense qui te donnes des frissons (qui est encore capable de ça aujourd’hui ?). mention spéciale pour Jim Mc Carty, pour son solo tout en finesse et en feeling. « Livin’ for today » reprend le flambeau du bon rock survolté qui m'a fait encore penser à Elf surtout la voix tonitruante de Jimmy Kunes ,oh la la que c’est bon. Moment plus calme avec « Shine » et son rock sudiste sympatoche. Un mid-tempo cool et quelle voix ce Jimmy: époustouflant. « Electric blue » met un peu de temps à décoller puis dans un blues un peu pataud se continue sans grand intérêt puis « Brothers keeper » prend le relais dans un funk étonnant. N’étant pas fan de ce style je m’abstiendrais de commentaire.« Blues for Mr Day » a t-on besoin de dire ce que c’est ? Je pense que non. Une courte instrumentale acoustique bien sympa qui se laisse écouter sans grande retenue avant de nous envoyer sur un lourd « Blame/game »  toujours aussi blues qui  n’apporte rien de plus. A noter un joli refrain mélodique. « Gone train gone »  toujours dans ce même esprit fait un peu "titre en trop" (le 13eme quand même) même si c’est vrai que l’on ne peu pas dire grand mal de celui ci. Pour terminer « Jazzed » comme son nom l’indique est donc un titre Jazz et là aussi n’étant pas grand fan de ce style je n’en dirais pas plus.      Conclusion : Malgré toute la bonne volonté que le groupe met, cet album reste un disque réservé à des personnes bien précises. Sympa mais trop ‘vieux’.Moment préféré “Nite to days” et “Livin’ for today”.     
 
Critique : Guillaume
Note : 6/10
Site du groupe :
Vues : 5007 fois